journée mondiale de lutte contre la poliomyélite

Journée mondiale de lutte contre la poliomyélite | Thierry Payet

Au début des années 1990, encore 350 000 personnes étaient touchées chaque année par la poliomyélite à travers le monde. Une maladie pourtant presque oubliée en France grâce à la vaccination obligatoire depuis de nombreuses années. A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre la poliomyélite le 24 octobre 2022, plus de 3 000 scientifiques de plus de 100 pays ont réaffirmé auprès des Etats la nécessité de la stratégie d’éradication de la maladie à l’horizon 2030.

journée mondiale de lutte contre la poliomyélite

Poliomyélite, une maladie qui reste d’actualité

En France, la poliomyélite a totalement disparu, hormis quelques cas exceptionnels d’importation. Pourtant, elle était auparavant une maladie redoutable, à l’origine de multiples paralysies et de décès chez les enfants. Grâce à la vaccination, devenue obligatoire en France dès 1964, la population a presque oublié cette maladie. Mais qui persiste dans plusieurs pays du monde.

De nos jours, trois zones géographiques constituent encore des foyers de persistance de la poliomyélite dans le monde : le Nigéria, le Pakistan, l’Afghanistan.

Ailleurs dans le monde, la maladie a quasiment disparu dans nombre de pays en seulement une trentaine d’années. En effet, dans les années 1990, encore 125 pays connaissaient des cas de poliomyélite chez l’enfant, avec des décès chaque année.

La vaccination, l’espoir d’une éradication possible

Aujourd’hui, la vaccination contre la poliomyélite en France est intégrée à la vaccination DTP, pour Diphtérie – Tétanos – Poliomyélite. L’importante couverture vaccinale en Europe et dans de nombreux pays dans le monde a permis un fort recul de la maladie. L’espoir de l’OMS est d’atteindre une éradication possible de la maladie à l’horizon 2030. Pour atteindre un tel objectif, il faut impérativement mettre en œuvre l’Initiative mondiale de l’éradication de la poliomyélite. Un engagement fort des Etats du monde entier, dont l’importance a récemment été réaffirmée par plus de 3 000 scientifiques issus de 115 pays réunis au sommet mondial de la santé à Berlin.

L’initiative d’éradication prévoit notamment la vaccination de 370 millions d’enfants dans les cinq années à venir. Ainsi que la surveillance de la maladie dans cinquante pays, où une résurgence de la poliomyélite est observée depuis peu. Tant que la maladie n’est pas éradiquée, elle peut ressurgir partout où la couverture vaccinale n’est pas suffisante. Une situation qui explique pourquoi la vaccination contre la poliomyélite reste obligatoire en France pour tous les nourrissons.

Journée mondiale de lutte contre la poliomyélite : une résurgence ces derniers mois

Récemment, des flambées de cas de poliomyélite ont été recensées aux USA, en Israël ou au Royaume-Uni. La vaccination à l’échelle mondiale constitue donc un enjeu majeur de santé publique pour tous les pays du monde. Et la stratégie d’éradication nécessite des financements importants, avec la contribution de tous les pays qui le peuvent. L’Europe et la France se sont notamment engagés pour soutenir les actions visant à permettre l’éradication de la maladie.

Cet engagement fort des Etats pour l’éradication de la poliomyélite intervient à quelques jours de la journée mondiale de lutte contre la maladie, une journée organisée par le Rotary International et ses nombreux partenaires, dont l’OMS et l’UNICEF. L’occasion de sensibiliser les Français sur une maladie qu’ils ont souvent oubliée, mais qui pourrait se rappeler à leur mémoire, si les efforts de vaccination venaient à se relâcher.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources

– Les dirigeants mondiaux s’engagent à hauteur de 2,54 milliards de dollars des États-unis pour mettre fin à la poliomyélite lors du Sommet mondial de la santé. qui.int. Consulté le 20 octobre 2022.

Leave A Comment

16 − cinq =