Mann führt in einer ruhigen Innenumgebung eine Yoga-Pose mit dem Großen Armkreis aus.

Renforcez votre noyau tout en travaillant en 2024 | Thierry Payet

Dans un monde de plus en plus dominé par le travail sédentaire, la recherche d’équilibre et d’activité physique est plus importante que jamais. En tant qu’ostéopathe expérimenté et passionné par le bien-être physique, je partage chaque semaine des exercices pratiques qui s’intègrent facilement dans la vie de tous les jours. Cette semaine, nous nous concentrons sur les cercles des gros bras, un exercice simple mais efficace conçu spécifiquement pour combattre la tension causée par une position assise prolongée.

Ein Mann führt unter Einbeziehung einer Armbewegung eine Yoga-Übung in einem Wohnzimmer durch.

Des mouvements de bras pour plus d’énergie • Blogue santé • 14 mars 2024 | Thierry Payet

2 février 2024

22h47

Dans notre dernier article de blog, découvrez des exercices d’équilibre simples mais efficaces, spécialement conçus pour la vie quotidienne au bureau. Découvrez comment vous pouvez prévenir les problèmes de dos, stimuler votre métabolisme et améliorer votre concentration grâce à de courtes pauses sportives, sans avoir à quitter votre lieu de travail. Ces conseils pratiques vous aideront à rester actif et en bonne santé malgré un travail sédentaire.

En-tête DMLA

Des anticorps face à la DMLA ! | Thierry Payet

Selon l’Assurance maladie, entre 25 et 30 % des personnes âgées de plus de 75 ans souffrent d’une dégénérescence maculaire liée à l’âge, la DMLA. Maladie oculaire chronique, elle affecte la zone centrale de la rétine et altère progressivement les capacités visuelles. Un anticorps, développé pour traiter la forme humide de la DMLA, est désormais accessible à davantage de patients. Explications.

En-tête DMLA

DMLA sèche et DMLA humide

La dégénérescence maculaire liée à l’âgela DMLA, est une maladie chronique de l’œil. La partie de l’œil touchée est la zone centrale de la rétine, à la macula. La maladie est liée à l’âge et apparaît à partir de 50 ans. Plus l’âge avance, plus la proportion de personnes atteintes augmente. Généralement, la maladie se développe sur un œil, puis l’autre peut être touché dans un second temps. La DMLA est aujourd’hui la principale cause de malvoyance chez les personnes âgéesavec une perte progressive de capacité visuelle au centre du champ de vision.

Les spécialistes distinguent plusieurs formes de DMLA, qui toutes débutent par une maculopathie liée à l’âge sèche précoce, la MLA. Chez certaines personnes, la MLA reste stable tout au long de la vie, mais chez d’autres, elle évolue en trois formes distinctes :

  • La DMLA atrophique ou sèchela plus fréquente à partir de 65 ans ;
  • La DMLA humide ou exsudative ;
  • Des formes mixtes.

Si actuellement, aucun traitement n’existe face à la DMLA sèche, des options thérapeutiques sont disponibles pour lutter contre l’évolution de la DMLA humide.

Des anticorps ciblant les vaisseaux de la rétine

Dans la DMLA humide, la maladie se caractérise par le développement anormal de vaisseaux sanguins au niveau de la macula. Ces petits vaisseaux sanguins, fragiles, laissent échapper du sérum et/ou du sang, brouillant la vue et provoquant des hémorragies intra-rétiniennes. Pour lutter contre cette forme de DMLA, les ophtalmologistes s’appuient sur des biothérapies, c’est-à-dire des anticorps ciblant les facteurs de croissance des petits vaisseaux anormaux (des anti-VEGF).

Parmi les anticorps développés, figure le brolucizumabqui avec les autres anticorps de la même famille, constitue désormais le traitement de première intention de la DMLA humide. Grâce à ce traitement, l’évolution de la maladie est ralentie et la vision maintenue, voire améliorée. En revanche, ces anticorps ne permettent pas de guérir définitivement la maladie. Récemment, le brolucizumab a reçu de la Haute Autorité de Santé un avis favorable pour une extension d’indication. En pratique, cet avis permet à un nombre plus important de patients de bénéficier de cette biothérapie coûteuse.

Coupler la biothérapie à la photothérapie dynamique

L’anticorps brolucizumab est administré directement au niveau de l’œil, lors d’une injection intra-vitréenneréalisée par le médecin ophtalmologiste. L’injection est effectuée sous anesthésie locale. Pendant les trois premiers mois, le patient reçoit une injection par mois. Puis l’efficacité du traitement est évaluée par le médecin pour déterminer l’intérêt de poursuivre ou non les injections.

Lorsque la biothérapie n’est pas assez efficace pour ralentir la progression de la DMLA humide, l’ophtalmologiste peut proposer au patient d’associer les injections intra-vitréennes avec une photothérapie dynamique. Cette technique repose sur l’administration par voie veineuse d’un colorant, la vertéporfine, qui se fixe sur les vaisseaux anormaux de la rétine. Après l’administration du colorant, l’œil est exposé à une lumière laser infrarouge, qui provoque la formation de caillots sanguins dans les vaisseaux anormaux colorés. Les vaisseaux touchés vont stopper leur croissance et régresser progressivement.

Face à la DMLA, un dépistage et un diagnostic précoces sont essentiels pour mettre en œuvre les traitements de la DMLA humide.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources

– BEOVU (brolucizumab) – Dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). www.has-sante.fr. Consulté le 19 février 2024.
– Votre livret d’information sur votre traitement par Beovu® (brolucizumab). ansm.sante.fr. Consulté le 19 février 2024.
– Dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). www.ameli.fr. Consulté le 19 février 2024.
Medicaments humain animal

Peut-on donner un médicament humain à son chien ? | Thierry Payet

En France, on recense pas moins de 7,5 millions de chiens, des animaux de compagnie ou de travail, qui comme nous peuvent tomber malades. Peut-on leur donner un médicament destiné à l’homme ? Nos médicaments représentent-ils un danger pour nos animaux ? Décryptage.

Medicaments humain animal

Les médicaments humains à usage vétérinaire

Dans une grande majorité de situations, les animaux sont soignés exclusivement avec des médicaments vétérinairesc’est-à-dire des médicaments spécifiquement développés pour soigner les maladies des animaux. Les animaux ont des maladies particulières, mais aussi une physiologie et un métabolisme différents des nôtres. Il existe cependant quelques situations particulières où des médicaments humains peuvent être utilisés chez l’animal. La réglementation en vigueur désigne ces médicaments, comme des médicaments humains pour usage vétérinaire. Ces médicaments sont tous soumis à une prescription par un vétérinaire et ne peuvent être dispensés que par un pharmacien d’officine. Le pharmacien indique alors sur l’emballage du médicament qu’il va être utilisé comme produit vétérinaire.

Cette situation n’est possible que lorsqu’il n’existe aucun médicament vétérinaire disponible pour soigner l’espèce animale et la maladie. Le propriétaire de l’animal malade doit avoir une ordonnance d’un vétérinaire et se procurer le médicament à la pharmacie. Dans tous les autres cas, l’animal est soigné avec un médicament vétérinaire. Il ne faut donc jamais utiliser un médicament humain chez un animal, sans avis ni ordonnance du vétérinaire. Et pour cause, de nombreux médicaments humains sont dangereux pour certaines espèces animales et parfois formellement contre-indiqués pour un usage vétérinaire. Seul le vétérinaire, professionnel de santé de l’animal, sait quels médicaments humains peuvent être utilisés sans risque pour l’animal.

À savoir ! Il ne faut pas non plus donner à son animal un médicament prescrit par un vétérinaire pour un autre animal, qu’il soit de la même espèce ou non

Des médicaments humains souvent dangereux pour l’animal

Chaque année, un grand nombre de chiens et de chats sont intoxiqués, parfois gravement, suite à la prise accidentelle ou volontaire, de médicaments humains. Plusieurs médicaments sont fréquemment la cause de ces intoxications :

  • L’ibuprofèneun anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) largement utilisé chez l’homme pour soulager les états inflammatoires. Chez le chien, l’ibuprofène peut entraîner des troubles gastro-intestinaux, des ulcères gastriques, voire une insuffisance rénale. De tels effets sont également retrouvés avec d’autres médicaments anti-inflammatoires ;
  • Le paracétamoltrès utilisé pour soulager la douleur et la fièvre chez l’enfant et l’adulte. Chez le chien, le paracétamol altère la fonction hépatique et chez le chat, c’est un poison mortel, même à faible dose !
  • Le tramadolautre médicament antalgique utilisé pour soulager les douleurs modérées. Chez l’animal, il peut provoquer des tremblements et même des convulsions ;
  • Les médicaments anxiolytiques peuvent chez certains animaux provoquer une baisse majeure de la tension artérielle et une sédation ;
  • Les médicaments antidépresseurs peuvent provoquer d’importants tremblements et des convulsions.

Des médicaments utilisé dans de nombreux contextes cliniques chez l’homme et parfois en vente libre, peuvent se révéler très dangereux chez l’animal.

Trois réflexes pour préserver la santé de son animal

Ces quelques exemples démontrent qu’un médicament humain peut entraîner de graves effets chez l’animal. Et l’animal peut y être exposé de deux façons :

  • En ingérant des médicaments laissés par l’homme à sa portée : des gélules tombées au sol, une boîte laissée ouverte sur une table basse, … ;
  • En ingérant des médicaments délibérément donnés à l’animal par son propriétaire, mal informé des risques.

Face à ces risques, trois réflexes sont essentiels :

  • Pas de médicament humain chez l’animal, même à faible dose, sans une ordonnance du vétérinaire ;
  • Tous les médicaments humains doivent être rangés dans une armoire à pharmacie, inaccessible aux animaux de compagnie ;
  • Pas de suppléments vitaminiques ou de compléments alimentaires à usage humain chez l’animal de compagnie. Là encore, l’avis du vétérinaire est incontournable.

Rédiger par Estelle B., le 14 Février 2024, Docteur en Pharmacie

Sources

– La pharmacie vétérinaire. cpcms.fr. Consulté le 14 Février 2024.
– Prudence avant de donner à un animal un médicament pour humains. www.anses.fr. Consulté le 14 Février 2024.
Ein fitter Mann, der in einem Wohnzimmer Yoga macht.

En forme à votre bureau • Blogue santé • 3 février 2024 | Thierry Payet

11 janvier 2024

17h09

L’ostéopathie est une forme de traitement holistique qui vise à identifier et traiter les causes des plaintes. Les techniques manuelles libèrent les tensions, améliorent la mobilité et augmentent le bien-être. L’ostéopathie traite les gens comme une unité du corps, de l’esprit et de l’âme et vise non seulement à soulager les symptômes, mais aussi à avoir un effet préventif. Les plaintes courantes telles que les maux de dos et les maux de tête peuvent être soulagées efficacement grâce à des traitements ostéopathiques. Le choix d’un ostéopathe qualifié est crucial pour la réussite du traitement.

Kinésithérapie et l’activité physique adaptée dans les EHPAD

Quelle est la voiture idéale pour une infirmière libérale ? | Thierry Payet

Nombre de vues sur l’article : 4

Mise à jour: 25 janvier 2024

L’exercice de la profession d’infirmier libéral implique une grande mobilité et l’utilisation d’une voiture pour répondre aux besoins de vos patients. Votre mode de déplacement est crucial, car il impacte directement votre confort, votre sécurité et votre efficacité au travail.

Dans cet article, allons explorer les différents modes de déplacement et nous ferons un focus sur la voiture qui reste le mode de transport plébiscité par les infirmiers libéraux.



JE- Les moyens de mobilité pour les infirmières libérales

Les infirmières libérales ont plusieurs options de mobilité à leur disposition en fonction de leur localisation et de leurs préférences personnelles. Voici quelques-unes des solutions couramment envisagées :

UN- Voiture

La voiture est souvent le moyen de mobilité privilégié pour de nombreux infirmières libérales en raison de sa polyvalence et de sa capacité à transporter tout l’équipement médical nécessaire.

En milieu urbain, une voiture compacte, maniable et facile à garer est essentielle. Optez pour un modèle à faible consommation d’essence ou électrique pour réduire les coûts de carburant et minimiser l’impact environnemental.

En zone rurale, les distances à parcourir pour rejoindre les patients peuvent être beaucoup plus importantes, souvent plus de 100km par jour. Dans ce cas, une voiture plus robuste, dotée de bonnes capacités de conduite tout-terrain, pourrait être nécessaire. Une voiture thermique avec une autonomie de carburant étendue peut être un choix judicieux, car les bornes de recharge électrique peuvent être rares dans les zones rurales.

Que vous soyez en zone urbaine ou rurale, le confort de votre voiture est indispensable et doit être un critère important dans votre choix du modèle, car ne l’oublions pas, votre véhicule sera votre deuxième bureau. En effet, vous passerez énormément de temps dans celui-ci au cours de votre tournée.

Renseignez-vous auprès de votre commune pour connaitre les dispositifs d’aides aux stationnements qui peuvent parfois exister pour les infirmiers libéraux.

B- Trottinettes électriques

En milieu urbain, les trottinettes électriques partagées ou personnelles peuvent être une option rapide et économique pour se déplacer sur de courtes distances. Elles sont particulièrement utiles pour se rendre rapidement d’un patient à l’autre en évitant les embouteillages et les complications de stationnement.

C- À Pied

Pour les infirmiers libéraux qui exercent dans des quartiers urbains denses, se déplacer à pied peut être une solution pratique, en particulier pour les visites à domicile à proximité. Cela favorise également la santé et le bien-être en intégrant une activité physique dans votre routine quotidienne.

D – Vélo

Le vélo peut être une option idéale pour les infirmiers libéraux qui exercent en ville ou dans des zones urbaines bien aménagées. Il combine la rapidité de déplacement avec les avantages d’une activité physique régulière, tout en réduisant l’empreinte carbone.


II- Quels critères pour choisir votre voiture en libéral ?

UN– Confort et équipement

Le confort à bord de votre véhicule est essentiel pour vos longues journées. Optez pour un véhicule offrant suffisamment d’espace, des sièges de qualité, une climatisation efficace, un GPS intégré et des aides à la conduite telles que l’assistance au freinage d’urgence ou les alertes de collision.

B– Fiabilité et sécurité

La fiabilité de votre voiture minimise les risques de panne et les coûts de maintenance, vous assurant ainsi une plus grande tranquillité d’esprit. Recherchez des véhicules bien notés en matière de sécurité, équipés de systèmes modernes pour assurer la sécurité de vos déplacements.

CAdaptation à votre activité et environnement

Votre voiture doit être adaptée à votre pratique. Privilégiez un modèle surélevé, avec 5 portes, une boîte automatique, et adapté à votre zone de tournée, qu’elle soit urbaine ou rurale.


A- Pour des tournées en centre-ville

En milieu urbain, les tournées d’une infirmière libérale impliquent souvent de courts trajets et de multiples arrêts. Dans ce contexte, un véhicule citadin économique est généralement plus adapté. Optez pour un modèle à moteur essence, hybride ou électrique, pour des économies de carburant significatives et des avantages fiscaux.

B- Pour des tournées à la campagne

En zone rurale, il est essentiel que votre voiture soit adaptée aux routes sinueuses et aux distances plus longues. Cherchez des modèles avec un espace de coffre plus important pour transporter aisément tout le matériel nécessaire lors de vos tournées.


Chez Medicalib, nous comprenons l’importance des moyens de déplacement pour les infirmières libérales (IDEL). La considération d’une voiture électrique, avec ses avantages économiques et écologiques, ainsi que ses options de chargement flexibles, est un aspect important, surtout en termes d’autonomie pour répondre aux exigences des tournées.

Le choix entre l’achat direct, neuf ou d’occasion, et les options de location telles que la Location avec Option d’Achat (LOA) ou la Location Longue Durée (LLD), a un impact significatif sur la pratique quotidienne des IDEL. Chaque option a ses avantages, qu’il s’agisse de la liberté de kilométrage et des bénéfices fiscaux de l’achat, ou de la flexibilité et des faibles mensualités de la LOA et de la LLD.

Dans ce contexte, le choix d’un partenaire fiable pour l’acquisition de votre véhicule devient crucial. C’est là qu’Agilauto se distingue en tant que partenaire de confiance pour les professionnels de santé. Compréhensif face aux défis spécifiques auxquels les infirmiers libéraux sont confrontés, Agilauto propose une gamme variée de véhicules adaptés à vos besoins. Que ce soit pour l’économie de carburant, la capacité de stockage ou la facilité de stationnement, leurs solutions personnalisées vous permettent de choisir le véhicule le plus adapté à votre style de tournée.

En offrant des options de financement flexibles telles que la LOA et la LLD, Agilauto prend soin de vous comme vous prenez soin de vos patients. Ainsi, vous pouvez rester concentré sur votre mission principale : fournir des soins de qualité à vos patients. Avec Agilauto, votre véhicule ne sera plus jamais une source d’inquiétude. Ils vous proposeront toujours une solution simple et rapide en cas de souci avec votre véhicule.


Aménager votre voiture de manière efficace est essentiel pour votre pratique quotidienne. Voici quelques accessoires qui peuvent vous aider à optimiser l’espace et le confort dans votre véhicule :

  • Bacs de rangement pour un coffre bien organisé.
  • Diffuseur de voiture pour une ambiance agréable.
  • Organisateurs de siège pour optimiser l’espace.
  • Poubelle de voiture pour maintenir la propreté.
  • Support d’accroche pour lunettes de soleil pour plus de commodité.
  • Coussin de nuque pour un meilleur confort.
  • Support de téléphone pour une navigation pratique.
  • Crochet appuie-tête pour accrocher vos sacs.
  • Câble chargeur USB pour rester connecté.
  • Tapis de tableau de bord anti-dérapant pour une meilleure stabilité.

Votre voiture est un outil indispensable dans votre activité d’infirmière libérale. Prendre le temps de bien choisir et d’organiser votre véhicule selon vos besoins accroît efficacité et sérénité sur la route. Cela contribue à offrir les meilleurs soins à vos patients.


Notre mission : faciliter votre quotidien de professionnel de santé libéral en vous proposant des solutions adaptées et des articles utiles à l’exercice de votre pratique professionnelle.

Le site internet de Medicalib permet aux patients de prendre facilement rendez-vous avec une infirmière à domicile.

Grace à notre plateforme nous pouvons vous accompagner dans le développement de votre patientèle et dans l’optimisation de votre tournée.

Résistant à la tuberculose

Nouveauté du traitement de la tuberculose pharmaco-résistante | Thierry Payet

Maladie infectieuse grave comptant parmi les plus mortelles, la tuberculose peut se compliquer en tuberculose dite « pharmaco-résistante ». Et s’il était désormais possible d’envisager une stratégie alternative pour le traitement de la tuberculose « pharmaco-résistante » ? C’est ce que suggèrent les conclusions d’une nouvelle étude scientifique qui met en lumière un composé chimique présentant une double action contre cette pathologie. On fait le point.

Résistant à la tuberculose

Tuberculose et risque d’antibiorésistance

La tuberculose est l’une des maladies infectieuses graves les plus mortelles. En 2022, on estime qu’elle a causé 1,3 million de décès dans le monde ! Cette maladie est due à une bactérie, Mycobacterium tuberculosisqui touche le plus souvent les voies respiratoires et les poumons et s’accompagne de symptômes comme la toux, des expectorations sanguinolentes et des douleurs thoraciques. Mais elle peut également toucher d’autres organes ou se loger à l’état de dormance dans certaines cellules ! La transmission de la tuberculose d’une personne à une autre se fait aisément par dispersion de gouttelettes par voie aérienne lorsque la personne infectée tousse, éternue ou crache.

Du fait de la diversité des organes pouvant être touchés, la tuberculose fait l’objet d’une polythérapie. Elle se traite en effet au moyen de quatre antibiotiques pendant 2 mois suivis de deux antibiotiques pendant 4 mois. Mais c’est sans compter le risque chez le patient de développer une antibiorésistance s’il ne suit pas correctement son traitement. La bactérie devient résistante à un ou plusieurs antibiotiques et le patient développe alors ce que l’on appelle une tuberculose résistante ou « multi-résistante ».

À savoir ! La tuberculose « multi-résistante » désigne une résistance simultanée de la bactérie responsable de la tuberculose aux deux principaux antibiotiques efficaces. Lorsque la souche est résistante à beaucoup plus d’antibiotiques, on parle alors de tuberculose « extra-résistante ».

Ou, le traitement d’une tuberculose multi-résistante est beaucoup plus lourd et long que celui d’une tuberculose sensible du fait que les molécules soient moins efficaces. Le traitement d’une tuberculose multi ou extra-résistante associe le plus souvent 5 à 6 antibiotiques auxquels la souche est sensible pour une durée de 18 à 24 mois !

Un composé double action contre la tuberculose multi-résistante

Conscients de cette problématique, des chercheurs français et allemands ont entrepris de chercher une stratégie alternative de traitement de la tuberculose multi-résistante. Pour mener à bien leurs travaux, ils ont ainsi analysé des milliers de molécules chimiques grâce à une technologie à haut débit. L’objectif ? Evaluer leur capacité à cibler un facteur de virulence de la tuberculose pour bloquer la multiplication des bactéries au sein des cellules immunitaires humaines. Cette façon de procéder a ainsi mené les scientifiques à l’identification de composés d’intérêt capables de viser des cibles différentes de celles des antibiotiques classiques.

En analysant le mécanisme d’action de ces composés de plus près, les scientifiques ont ensuite remarqué que certains d’entre eux avaient un double rôle : s’attaquer aux facteurs de virulence de la tuberculose et renforcer l’efficacité antibiotique de l’éthionamide. Parmi ces composés, les chercheurs ont ainsi identifié un composé chimique appelé l’oxadiazole à l’action double contre la tuberculose pharmaco-résistante :

  1. Bloque la multiplication des bactéries dans les cellules immunitaires humaines.
  2. Tout en boostant l’efficacité de l’antibiotique éthionamide.

Vers une meilleure prise en charge de la tuberculose multi-résistante ?

Publiés dans la revue Biologie chimique cellulaireles résultats de ces travaux sont encourageants en ce sens qu’ils ouvrent de nouvelles perspectives pour le traitement de la tuberculose multirésistante. En ciblant deux mécanismes d’action différents, il pourrait donc être envisageable de réduire le phénomène d’antibiorésistance tout en augmentant l’efficacité des antibiotiques classiques.

Pour les auteurs de ces travaux, combiner la lutte contre les facteurs de virulence à la lutte contre l’antibiorésistance « représente une voie inexplorée dans la lutte contre les infections mycobactériennes ». Une découverte d’autant plus intéressante qu’elle intervient dans un contexte mondial préoccupant marqué par l’émergence de mycobactéries résistantes en Asie.

Déborah L., Dr en Pharmacie

Sources

– Tuberculose pharmacorésistante : découverte encourageante d’une stratégie alternative de traitement. www.lequotidiendumedecin.fr. Consulté le 15 janvier 2024.
– Découverte de boosters d’éthionamide double-actifs inhibant le système de sécrétion de Mycobacterium tuberculosis ESX-1. www.cell.com. Consulté le 15 janvier 2024.
Allergènes animaux

Qu’est-ce qui nous rend allergiques chez les animaux ? | Thierry Payet

Selon un sondage IPSOS, près de 60 % des Français possèdent un chien ou un chat. Des animaux domestiques qui peuvent occasionner des allergies. Les poils si souvent mis en cause sont-ils les seuls allergènes des animaux ? Santé Sur le Net a enquêté sur la question.

Allergènes animaux

L’allergie aux poils, une idée reçue tenace

Nombreux sont ceux qui pensent que l’allergie au chat ou au chien résulte de ses poils. Pourtant, tout animal domestique, à poils, à plumes ou à écailles, peut entraîner des réactions allergiques :

Tous les animaux de compagnie ou d’élevage peuvent ainsi être à l’origine d’allergiesles chats, les chiens, les lapins et autres NAC (nouveaux animaux de compagnie), mais aussi les poissons et les oiseaux. Parfois l’allergie n’est pas provoquée par l’animal lui-même, mais par les produits utilisés pour son alimentation ou ses soins.

Les animaux, sources de multiples allergènes

L’allergie peut donc faire suite à un contact direct avec l’animal (griffure, morsure, caresse, soins, …) ou à un contact indirectpar exemple avec une couverture ou une serviette utilisée pour l’animal. Les sujets atopiques présentent généralement un risque majoré de développer une allergie aux animaux. En cas d’allergie, il est souvent très difficile d’identifier l’allergène ou les allergènes en cause. Et pour cause, ces allergènes peuvent être multiples :

    • Les poils et autres phanères (écailles, …) ;
    • Les squames ;
    • Les sécrétions de l’animal : des allergènes peuvent être présents dans l’urine, la sueur, la salive, les larmes ou encore le sébum de l’animal ;
    • Les parasites de l’animal ;
  • Les produits utilisés pour l’animal (aliments, fourrage, herbes, produits d’hygiène et de soins, …).

Contrairement aux idées reçues, l’allergie aux animaux ne dépend pas uniquement des poils. D’ailleurs, aucun lien n’a pu être établi entre la nature et la longueur des poils d’un animal et le risque d’allergie. De même, certains se disent allergiques aux plumes contenues dans certains oreillers, couettes et édredons. Il n’en est rien, l’allergie est ici due aux acariens présents dans la literie.

Une recherche minutieuse pour identifier l’allergène en cause

De multiples allergènes ont ainsi pu être identifiés chez les animaux, les poils n’étant qu’un exemple parmi tant d’autres. Ainsi, des allergènes respiratoires ont été décrits dans la salive des lapins. Chez les rongeurs, l’urine est la principale source d’allergènes, mais elle n’est pas la seule. Une allergie croisée entre la viande de cheval et la peau du hamster a même été identifiée.

En cas d’allergie à un animal domestique, la recherche du ou des allergènes en cause peut être longue et complexe. Une consultation spécialisée chez un allergologue est recommandée. Ce qu’il faut retenir, c’est que tous les animaux peuvent provoquer des allergies, du chien au serpent, en passant par tous les NAC ! Que les allergies peuvent prendre de multiples formes, de l’éruption cutanée à l’allergie respiratoire. Et enfin, que les animaux sont sources de nombreux allergènes, soit par eux-mêmes soit par leur environnement. Les sujets atopiques, plus sensibles aux allergies, doivent être particulièrement vigilants !

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources

– Les allergènes des animaux domestiques. www.atmo-bfc.org. Consulté le 22 décembre 2023.
– Nouveaux animaux de compagnie, allergènes et dermatoses allergiques. www.sfdermato.org. Consulté le 22 décembre 2023.
Kinésithérapie et l’activité physique adaptée dans les EHPAD

un pilier de la santé familiale | Thierry Payet

Nombre de vues sur l’article : 1

Mise à jour: 29 décembre 2023

Dans la société actuelle, l’enfant est au cœur des préoccupations des familles et des professionnels de l’enfance. Dans ce contexte, l’Intervention de Prévention Précoce à Domicile (IPPAD) se présente alors comme une stratégie essentielle. Destinée à soutenir les jeunes enfants et leurs familles, l’IPPAD est une approche innovante, centrée sur la famille visant à promouvoir un développement sain et à prévenir d’éventuelles difficultés.

On vous en dit plus dans cet article.


I- « IPPAD » : de quoi parle-t-on ?

L’Intervention de Prévention Précoce à Domicile (IPPAD) est une démarche individuelle et personnalisée. Son but est de soutenir le développement des jeunes enfants au sein de leur environnement familial. Les premières années de vie sont cruciales pour le développement global de l’enfant. Ainsi, cette approche vise à optimiser leur potentiel de développement au sein de leur famille et de la société.

L’IPPAD est une approche qui nécessite une collaboration étroite entre les différents acteurs intervenant au domicile : les professionnels (éducateurs, thérapeutes, travailleurs sociaux, …), et les familles. En effet, chacun devra s’impliquer afin de bien pouvoir identifier puis répondre aux besoins spécifiques de l’enfant. Ceci, pour lui offrir un environnement sécurisé et stimulantclé de son bien-être et de son épanouissement.

Cette intervention précoce est particulièrement bénéfique pour les enfants présentant des retards de développement, des troubles du spectre autistique, ou d’autres troubles. Elle permet d’apporter à l’enfant en difficulté ainsi qu’à sa famille un soutien adapté dès les premiers signes de retards.


II- Contexte du déploiement de l’IPPAD : les « 1000 jours de l’enfant«

Le déploiement de l’Intervention de Prévention Précoce A Domicile (IPPAD) a été envisagé dans le cadre de la politique des 1000 premiers jours de l’enfant.

Pour rappel, la période des « 1000 jours », est un moment clé qui englobe la grossesse ainsi que les deux premières années de vie d’un enfant. C’est en effet au cours de cette phase de vie que l’enfant a besoin d’être stimulé physiquement et intellectuellement. Ceci afin de lui permettre d’avoir un développement harmonieux tant sur le plan cognitif, psychique que moteur.

Effectivement, investir dans une nutrition adéquate, des soins de santé préventifs et un environnement stimulant durant cette période peut avoir des implications profondes sur la croissance, la résilience et la santé globale de l’enfant.


III- « IPPAD » : comment fonctionne l’intervention précoce à domicile ?

L’intervention précoce à domicile est une méthode clé destinée à favoriser le développement optimal des enfants dès leur plus jeune âge. Cet accompagnement passe par :

  • une évaluation complète des besoins de l’enfant, réalisée par des professionnels qualifiés.
  • je‘élaboration d’un plan d’intervention personnalisé conçu pour répondre spécifiquement aux besoins de chaque enfant et s’appuyant sur les ressources propres à sa famille.
  • une intervention au sein de l’environnement de l’enfant. Ceci permet en effet de proposer un cadre sécurisé et d’optimiser l’efficacité de l’accompagnement. Les activités proposées par les professionnels dépendent des besoins spécifiques à chaque enfant. Ainsi, différentes propositions d’accompagnement peuvent être faites : exercices de développement moteur, stimulation langagière, jeux éducatifs, ou conseils parentaux.

IV- « IPPAD » : quels avantages ?

L’Intervention de Prévention Précoce à Domicile (IPPAD) offre de nombreux avantages en faveur du développement et du bien-être des jeunes enfants. En effet, cette intervention personnalisée, à domicile, permet d’apporter un accompagnement sur mesure de l’enfant au sein de son environnement. Cette approche motrice, cognitive, émotionnelle ou sociale, favorise un apprentissage et une adaptation plus efficaces.

Parmi les effets positifs on recense :

  • un meilleur développement psychoaffectif de l’enfant : problématique d’attachement réduite; troubles du comportement limités; développement cognitif, langagier et moteur renforcé.
  • l’implication active des parents et familles : préconisation d’outils et de stratégies personnalisées pour mieux accompagner l’enfant.
  • une parentalité plus paisible : meilleur repérage et meilleure réponse apportée aux besoins du bébé.

Notre mission : faciliter votre quotidien de professionnel de santé libéral en vous proposant des solutions adaptées et des articles utiles à l’exercice de votre pratique professionnelle.

Le site internet de Medicalib permet aux patients de prendre facilement rendez-vous avec une infirmière à domicile.

Grace à notre plateforme nous pouvons vous accompagner dans le développement de votre patientèle et dans l’optimisation de votre tournée.