Syndrome de cyriax : l'ostéopathie est-elle efficace ?

Syndrome de cyriax : l’ostéopathie est-elle efficace ? | Thierry Payet

Syndrome de cyriax et ostéopathie

Les douleurs du syndrome de cyriax sont liées à l’irritation d’un ou de plusieurs nerfs intercostaux. Nerfs qui se sont retrouvés coincés entre deux côtes.

Il semble alors que la prise d’anti-inflammatoires et l’immobilisation (que vous soyez assis ou couché) soient le seul moyen pour calmer vos douleurs. Pourtant, ne plus bouger dans l’espoir que les douleurs soient soulagées n’est pas forcément la solution !

Le travail de l’ostéopathe consiste principalement à soulager la douleur tout en vous faisant regagner en mobilité. Mais que fait-il exactement ?

Votre ostéopathe commence par identifier la ou les côtes incriminées et la localisation de l’atteinte. Son but ? Comprendre quel en a été le mécanisme compressif. Cela permet notamment au praticien d’évaluer les mouvements qui déclenchent vos maux.

L’étape suivante consiste pour votre ostéopathe à soulager votre douleur. Lors de la subluxation, on constate un durcissement articulaire dû à l’étirement des ligaments. Le praticien doit donc ici veiller à relâcher vos ligaments afin de décomprimer le ou les nerfs mis à mal.

Les techniques ostéopathiques consistent à rétablir les fonctions musculo-squelettiques. C’est-à-dire réajuster l’articulation sur le placement des os et des cartilages ainsi qu’au niveau musculaire. Le but ? Éviter l’irritation de base. Il s’agit de remettre de l’ordre entre différents muscles :

ceux du dos s’insérant sur la côte en question,
les muscles respiratoires,
et ceux du bras passant par l’omoplate comme le trapèze par exemple.
L’objectif est que ces muscles fonctionnent en synergie, ensemble donc.

Les soins de l’ostéopathe ne s’arrêtent pas là. Pour des soins toujours plus complets, l’ostéopathe travaillera en fonction du traumatisme dont vous avez été victime et de la chronicité de vos douleurs.

Car en plus de soulager vos douleurs, l’ostéopathe s’intéresse surtout à identifier et traiter la source de vos maux.
Il s’intéressera donc à l’ensemble de votre colonne vertébrale, et de votre organisme.

Syndrome de cyriax : que fait l’ostéopathe ?

Soulager les contraintes à la suite d’un traumatisme direct

Dans le cas d’un choc direct, votre structure thoracique peut avoir subi d’importantes contraintes. Elle peut se retrouver comprimée et peut subir une torsion.

En résulte une douleur irradiant dans le dos. Cette douleur témoigne d’une compression de l’articulation entre les vertèbres et les côtes à l’arrière. Une technique dite structurelle peut alors parfois être nécessaire pour débloquer l’articulation. Cette fameuse technique qui peut faire un “crack”. Et si vous ne vous sentez pas à votre aise avec ce type d’ajustement ? Il vous suffit de le signaler à votre ostéopathe qui pourra s’adapter et utiliser d’autres techniques.

Débloquer le système musculaire

Les systèmes musculaires qui s’insèrent sur vos côtes, vertèbres cervicales mais aussi lombaires et votre bassin sont particulièrement sollicités. En effet, en plus de pallier au manque de mobilité de la zone, ils essayent de remédier à la douleur. Pour cela, ils s’adaptent et prennent une posture dite antalgique, dont le but est d’éviter la douleur.

Le caractère chronique de vos douleurs peut alors s’expliquer par plusieurs blocages. Et cette chronicité peut être secondaire à des troubles ou tensions à distance, comme au niveau de la colonne cervicale. Ou bien de la colonne lombaire.

Les douleurs de ventre qui imitent une affection du foie et de la vésicule peuvent concerner un autre muscle s’insérant sur vos côtes. On parle de votre diaphragme bien sûr ! Et celui-ci peut se retrouver spasmé pour plusieurs raisons.

Il peut s’agir de quintes de toux avec des contractions violentes successives. Ou encore, de contractions intempestives provoquées par la douleur. Il conviendra alors pour votre ostéopathe d’effectuer des techniques douces visant à réhabiliter musculairement le diaphragme.

Vos douleurs peuvent aussi être liées à un traumatisme ancien au niveau du bassin. En effet, l’insertion du carré des lombes sur les côtes basses peut être contractée et tracter les côtes vers le bas.
Le muscle carré des lombes ? C’est celui situé en profondeur, entre vos viscères et les muscles de votre dos.

Il s’agit dans ce cas d’un traumatisme à distance au niveau du bassin. Le travail de votre ostéopathe consiste ici à rééquilibrer la position du bassin pour soulager les contraintes sur vos côtes.

Réduire le stress pour limiter les douleurs

Les douleurs apportées par le syndrome de cyriax peuvent devenir une véritable source d’angoisse et de stress. Et ce, notamment à cause du manque de mobilité qui vient compromettre vos activités et votre quotidien.

Le problème est que le stress crée bien des tensions. L’étau éventuellement présent au niveau de votre cage thoracique peut venir accentuer l’effet compressif de votre côte sur le nerf ! Vous pourriez alors avoir l’impression de ne pas trouver votre souffle, comme si vous étiez comprimé en permanence, comme étouffé.

Votre ostéopathe peut travailler sur votre cage thoracique en la relâchant via différentes techniques.

L’accouchement peut mettre le corps d’une femme à dure épreuve ! Les instruments d’aide à l’accouchement peuvent endommager le périnée, mais des pressions importantes surviennent aussi lors des efforts de poussée. Et ces efforts de poussée peuvent provoquer des subluxations des côtes à cause de la pression intra-abdominale.

L’ostéopathe va donc soulager les tensions et les pressions exercées sur les côtes lors de l’accouchement.

Des fibroses ou encore des adhérences cicatricielles post opératoires peuvent donner des douleurs thoraciques provoquées par le syndrome. Ces adhérences cicatricielles, en tirant sur les côtes, provoquent de nouvelles contraintes. Contraintes qui peuvent augmenter le risque d’apparition du syndrome de cyriax.

Un travail en douceur sur les adhérences cicatricielles permet alors une meilleure vascularisation des tissus cicatriciels. De plus, elle octroie aussi une meilleure mobilité à la cage thoracique.

Et en cas de luxation complète ou de fracture ?

L’ostéopathie est particulièrement efficace dans la prise en charge du syndrome de cyriax et permet de soulager rapidement les douleurs. Cependant, lorsqu’il s’agit d’une luxation complète ou encore d’une fracture, une prise en charge d’urgence est nécessaire.

Leave A Comment

3 × deux =