La migraine est une maladie neurologique très répandue dans le monde avec un fort impact sur la vie quotidienne et la qualité de vie des patients. Récemment, des chercheurs ont développé un nouveau traitement, administré par voie orale, ciblant la voie CGRP, impliquée dans le déclenchement de la migraine. Un essai clinique vient de confirmer l’efficacité et la tolérance de ce nouveau médicament. Résultats.

Homme cherchant un nouveau traitement contre la migraine

Migraine : des anticorps monoclonaux anti-CGRP à un traitement oral ciblant les récepteurs au CGRP

La migraine affecte profondément la vie quotidienne, en particulier des patients atteints de migraine chronique. Pourtant, avec les traitements actuellement disponibles, moins d’un patient sur trois prend un traitement de fond pour prévenir les crises migraineuses. Ces traitements sont pourtant recommandés pour réduire les douleurs et améliorer la qualité de vie. Les études menées sur des patients migraineux révèlent souvent une efficacité variable des traitements, associée à un abandon fréquent au fil du temps.

Depuis quelques années, les chercheurs ont focalisé leur attention sur le peptide lié au gène de la calcitonine (CGRP), qui est impliqué dans le déclenchement des crises de migraine chez les patients migraineux. Plusieurs anticorps monoclonaux dirigés contre le CGRP ont été développés, certains administrés par voie sous-cutanée, d’autres par perfusion intraveineuse. Plus récemment, un autre médicament a été développé ciblant la voie du CGRP. A la différence des anticorps monoclonaux, ce nouveau médicament est administré par voie orale et agit sur les récepteurs du CGRP, bloquant ainsi son action.

Un anti-CGRP oral avec une efficacité prouvée sur la migraine

Les essais cliniques menés sur ce nouveau traitement oral, dans le cadre de l’étude ADVANCE, ont d’ores et déjà révélé son intérêt thérapeutique. Administré sur une durée de 12 semaines, il réduit significativement le nombre mensuel moyen de jours de migraine. Dans une nouvelle étude, qui vient d’être publiée dans la revue scientifique Mal de têteles chercheurs publient de nouvelles données sur l’atogepant pour évaluer son efficacité à long terme (durée totale de 52 semaines), mais aussi sa tolérance et sa sécurité d’emploi.

Cet essai clinique, multicentrique, randomisé, ouvert, s’est déroulé de 2018 à 2020, les patients étant suivis sur une durée totale de 52 semaines. Les patients inclus dans l’étude étaient âgés de 18 à 80 ans et présentaient entre 4 et 14 jours de migraine par mois sur les trois derniers mois avant leur inclusion dans l’étude. Les 744 participants de l’étude ont été aléatoirement répartis en deux groupes, un groupe de 546 patients recevant 60 mg d’atogepant par jourl’autre groupe de 198 patients recevant un traitement de fond de la migraine par voie orale.

Une efficacité à long terme et une bonne tolérance pour ce nouveau traitement de la migraine

Les données de tolérance et de sécurité révèlent que 67 % des patients ayant reçu de l’atogepant ont déclaré des effets indésirables transitoires et peu sévères. Les plus fréquemment recensés étaient :

  • Des infections ORL ;
  • Une constipation ;
  • Des nausées ;
  • Des infections des voies urinaires.

Seulement 4,4 % des patients sous atogepant ont déclaré des effets indésirables graves. Parallèlement, l’efficacité de l’atogepant se révélait similaire sur toute la durée de l’étude, soit 52 semaines. La proportion de patients ayant des réductions du nombre de jours de migraine de plus de 50 % augmentait entre le début de l’étude (60,4 %) et la fin de l’étude (84.2 %). Ce nouvel essai clinique mené sur le premier médicament administré par voie orale agissant sur la voie CGRP contre la migraine confirme son efficacité à long terme, tout en mettant en évidence sa tolérance. Disponible aux USA pour le traitement de la migraine épisodique, l’atogepant pourrait bientôt entrer dans l’arsenal thérapeutique contre la migraine.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources

– Atogépant oral à prise unique quotidienne pour le traitement préventif à long terme de la migraine : Résultats d’un essai multicentrique, randomisé, ouvert, de phase 3. pubmed.ncbi.nlm.nih.gov. Consulté le 2 mars 2023