Maladie de Crohn : l'action de l'ostéopathe

Maladie de Crohn : l’action de l’ostéopathe | Thierry Payet

Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique (RCH) sont des maladies qui touchent le système digestif.
Qu’est ce que la maladie de Crohn et quelle est son évolution ? Quels sont les traitements ? Quelle est l’action de l’ostéopathe dans le cadre de la maladie de Crohn ?

En savoir + : Association François Aupetit

Elle peut toucher la totalité du système digestif

Contrairement à la rectocolite hémorragique qui ne touche que le colon et le rectum, la maladie de Crohn peut toucher la totalité du tube digestif (de la bouche à l’anus).

La pathologie de Crohn touche les personnes jeunes, de 20 à 40 ans.

Signes et symptômes cliniques propres à la maladie de Crohn :

La maladie de Crohn peut entrainer :

  • des signes digestifs : diarrhée chronique, douleur abdominale intense, amaigrissement, rectorragies, glaires
  • des signes extra-digestifs : articulaires, cutanés (aphtes buccaux ou génitaux, érythèmes), ophtalmiques (oeil rouge), hépato-biliaires (atteinte des voies biliaires)

Le diagnostic :

Le diagnostic se fait essentiellement par un gastro-entérologue ou un chirurgien digestif :

  • examen clinique global, proctologique (anuscopie et rectoscopie) et biologique sanguin
  • iléo-coloscopie : examen du système digestif accompagné de biopsies si besoin
  • entéro-IRM : exploration de l’intestin grêle, à la recherche de fistule ou sténose
  • vidéo capsule : à la recherche de lésions superficielles

Traitement de la maladie de Crohn :

Il n’existe pas de traitement capable de guérir entièrement la maladie de Crohn. Le but de la médecine est de bloquer l’évolution de la maladie, d’éviter les poussées successives et limiter la dégradation de l’intestin.
Ainsi, dès la première poussée, les médecins donnent un traitement très puissant : immunothérapie associée à des corticoïdes et des anti-TNF.

L’objectif du traitement est également de limiter la prise de corticoïdes lors des périodes de rémission.

De plus, dans deux tiers des cas, la chirurgie fait partie du traitement à un moment de la vie.

En période de rémission, des symptômes digestifs ressemblant au syndrome de l’intestin irritable persistent dans de nombreux cas.

L’accompagnement de l’ostéopathe lors des périodes de rémission dans la maladie de Crohn

L’objectif de l’ostéopathe :

L’action de l’ostéopathe lors de la période de rémission des personnes atteintes de la maladie de Crohn vise à diminuer les tensions abdominales et les signes digestifs au moyen d’un traitement adapté aux besoins de chaque patient.

La recherche scientifique : ostéopathie et maladie de Crohn

Il a été montré par une étude datant de 2014 que, lors de la période de rémission des personnes atteintes de la maladie de Crohn, l’accompagnement de l’ostéopathe entrainait un effet positif sur la sévérité des symptômes digestifs, la qualité de vie et sur la dépression et la fatigue associés. Elle montre également que les effets du traitement de l’ostéopathe disparaissent après l’arrêt des manipulations.

Comment votre ostéopathe à Paris travaille t-il avec ses patients en période de rémission dans le cadre de la maladie de Crohn ?

Par un examen clinique précis, votre ostéopathe à Paris repère les zones les plus touchées mécaniquement par la maladie de Crohn (dont la mobilité est altérée), puis par des manipulations douces il débute son traitement.

technique de l'ostéopathe à paris chez un patient atteint de maladie de Crohn

Les axes de traitement de l’ostéopathe sont la prise en charge :
1) des troubles musculo-squelettiques des lombaires et du bassin et des zones en rapport (diaphragme, dos, axe crânio-sacré, zones cicatricielles…)
2) du système viscéral pour travailler sur la mobilité des organes
3) du système lymphatique en rapport avec l’inflammation due à la maladie de Crohn
4) du système circulatoire pour potentialiser l’apport sanguin au niveau de l’abdomen

L’accompagnement de la maladie de Crohn par l’ostéopathe est minutieux et chaque prise en charge est adaptée au motif de consultation, aux symptômes et à la demande du patient. Ensemble, un plan de traitement est établi et un nombre approximatif de séances nécessaires pour atteindre les objectifs est discuté.
A titre indicatif, au départ deux à trois séances ostéopathiques sont préconisées pour apporter un soulagement et un mieux-être aux patients. L’ostéopathe conseille ensuite d’effectuer une séance toutes les trois à quatre semaines jusqu’à obtention d’une amélioration stable.

Contacter votre ostéopathe à Paris :

Vous pouvez contacter l’ostéopathe pour tout renseignement ou pour prendre rdv à Paris au 07.69.03.41.41

Leave A Comment

12 − 6 =