L'ostéopathie au secours de la Névralgie Pudendale

L’ostéopathie au secours de la Névralgie Pudendale | Thierry Payet

Les symptômes de la névralgie pudendale

Les douleurs dont souffrent les patients atteints de pudendalgie apparaissent de manière répétée et sont d’une intensité particulièrement élevée.

Les principaux signes de cette affection sont :

  • Des douleurs s’apparentant à des brûlures ou des décharges électriques au niveau de l’aine et des organes sexuels
  • La sensation d’avoir un corps étranger dans le rectum ou le vagin
  • Des troubles de l’érection ou de l’éjaculation
  • Des rapports sexuels douloureux
  • Une augmentation des douleurs en position assise
  • Une grande fatigue, du stress, un état dépressif

Le type de douleurs et leur localisation explique que les personnes touchées n’osent pas en parler, ou qu’on les associe presque systématiquement à une affection gynécologique ou urologique.

Mais il ne faut pas désespérer que le bon diagnostic soit posé et ne pas se résigner à vivre avec ces douleurs tellement handicapantes au quotidien.

N’hésitez pas à vous confier à votre ostéopathe sur ses souffrances qui perturbent votre vie et votre intimité. Grâce à la description de vos symptômes il pourra identifier le problème et en trouver les causes probables afin d’établir le meilleur traitement et vous soulager efficacement.

Les causes possibles de la névralgie pudendale

La pudendalgie est une pathologie complexe qui n’est généralement pas provoquée par une cause précise, mais par l’association de plusieurs facteurs.

En interrogeant les patients sur leur mode de vie, leur passé, on a pu observer un certain nombre d’origines communes comme par exemple :

  • Un traumatisme plus ou moins ancien comme une violente chute ou un accident
  • Une intervention chirurgicale
  • Des infections répétées
  • Un accouchement difficile
  • Une mauvaise posture, des problèmes de mobilité
  • Des abus sexuels
  • La pratique régulière du cyclisme

La névralgie pudendale peut résulter d’origines bien diverses, il est donc important de ne négliger aucune piste.

N’hésitez pas à confier à votre médecin et votre ostéopathe tout incident ou élément que vous jugez anormal, même s’il ne vous semble pas être en rapport avec la pudendalgie. Tout ce qui a pu arriver avant l’apparition des douleurs est potentiellement intéressant et favorisera la rapidité du diagnostic.

Votre ostéopathe est à votre écoute, et d’une oreille particulièrement attentive en ce qui concerne les troubles liés à la sphère intime. Plus il aura d’éléments en sa possession en plus de l’examen physique, et plus le traitement sera adapté à votre situation et efficace.

Leave A Comment

19 + onze =