L'ostéopathe, le mécanicien du syndrôme de l'essui glace

L’ostéopathe, le mécanicien du syndrôme de l’essui glace | Thierry Payet

Quels sont les symptômes du syndrome de l’essuie-glace ?

Le syndrome de l’essuie-glace touche aussi bien les hommes que les femmes et peut se déclarer à n’importe quel âge. Ce sont donc essentiellement les sportifs qui souffrent de cette affection, que ce soit au niveau professionnel ou amateur.

C’est la régularité de l’activité physique et la répétition des flexions-extensions du genou qui va être à l’origine de l’inflammation ; il n’y a donc pas que les grands sportifs qui s’entraînent quotidiennement qui peuvent être touchés.

Il s’agit alors très probablement d’une tendinite du tenseur du fascia lata si :

  • Vous sentez des raideurs et des blocages au niveau de la hanche, de la cuisse et du genou
  • Vous ne pouvez plus courir, forcer sur vos jambes ou simplement monter les escaliers
  • Vous avez régulièrement mal au genou avec des douleurs qui varient en intensité selon vos efforts
  • Vous n’êtes plus totalement libre dans vos mouvements et ne pouvez plus bouger comme vous le souhaitez

La plupart du temps c’est vraiment au cours de l’effort physique, pendant un entraînement par exemple, que de vives douleurs vont envahir la face latérale externe du genou.

Il est alors recommandé de voir votre ostéopathe dès que vous observez ce genre de trouble afin d’être correctement pris en charge et soulagé.

L’arrêt d’une activité peut vraiment être difficile à vivre pour certains passionnés, c’est pourquoi il vaut mieux de consulter sans attendre que la pathologie ne s’installe, pour un résultat efficace et aussi rapide que possible.

Quelles sont les causes ?

Comme nous l’avons souligné précédemment, les cyclistes sont faiblement touchés par le syndrome de l’essuie-glace, alors que les coureurs de fond sont les plus concernés. Ceux qui pratiquent un sport collectif comme le football ou le rugby sont également visés par cette pathologie malheureusement assez courante.

Parmi les principales causes à l’origine de ce syndrome, on trouve notamment :

  • Le surentraînement, avec des temps de repos et des étirements trop rares
  • Le fait de courir sur route bombée ou avec des obstacles
  • Un mauvais équipement, des chaussures usées ou inadaptées
  • Des courses en côte ou en descente
  • Un trouble postural ou des antécédents traumatiques comme une entorse ou une fracture

Tous ces points peuvent être à l’origine du syndrome de l’essuie-glace, mais également en aggraver les douleurs si vous continuez à faire du sport dans ces conditions.

C’est pourquoi il est vraiment important de cesser toute activité physique dès que vous commencez à avoir mal au genou, et consulter votre ostéopathe sans attendre que le trouble n’évolue.

 

Leave A Comment

20 − 11 =