Femme avec une pyopie. Le myopie boom en plein développement

Le « myopie boom » inquiète les ophtalmologues | Thierry Payet

La myopie devrait toucher près de 5 milliards de personnes à travers le monde d’ici 2050. Il est estimé que 10 à 20% des personnes affectées pourraient souffrir d’une forme grave pouvant mener à la cécité. Ainsi, ce « myopie boom » représente un défi majeur pour les années à venir, en termes de prévention et de traitement. La fondation Rothschild appelle à la création de campagnes de prévention et annonce l’ouverture d’un Institut de la myopie pathologique en 2023.

Femme avec une pyopie. Le myopie boom en plein développement

Myopie boom : quand la vue se trouble

La myopie est un trouble affectant la vision de loin. Elle est liée à un allongement excessif de l’œil. La myopie apparaît généralement durant l’enfance ou l’adolescence, mais elle est principalement dépistée à 7 ans, au début de l’apprentissage de la lecture.

Les patients présentent généralement :

  • Une vision floue au-delà d’une certaine distance, variable entre les individus car dépendante du degré de myopie ;
  • Une bonne acuité visuelle en vision de près ;
  • à la myopie peut entraîner diverses complications : des glaucomes, un décollement de la rétine, des maladies de la macula et une cataracte précoce. L’ensemble de ces complications peut mener à la cécité ;
  • Plus la myopie apparaît précocement, plus elle est importante à l’âge adulte.

La myopie est une maladie causée par une association de facteurs héréditaires et environnementaux. Le caractère héréditaire de la myopie est fort puisque si les parents sont myopes, les enfants ont 6 fois plus de risques que les autres de le devenir. Par ailleurs, des gènes de prédisposition ont été identifiés ainsi qu’une variation ethnique favorisante (la population asiatique est particulièrement touchée). A ces facteurs génétiques s’ajoutent des facteurs environnementaux qui expliquent, en partie, l’explosion des cas de myopie dans les prochaines années. En effet, des études ont prouvé que notre mode de vie citadin, sollicitant de plus en plus la vision de près à cause de l’augmentation du temps passé en intérieur, et ce dès le plus jeune âge, accentue l’apparition de myopies. L’exposition de plus en plus fréquente et précoce à la lumière artificielle au détriment de la lumière naturelle est aussi un facteur favorisant la myopie. Enfin, l’apprentissage de plus en plus jeune de la lecture induit également une sollicitation excessive de la vision de près.

Améliorer la prévention et la prise en charge de la myopie

Les ophtalmologues déplorent la méconnaissance du grand public sur la myopie, de ses facteurs de risques, à ses complications, en passant par les méthodes de dépistage et les modalités de prise en charge médicale. Pourtant, actuellement, 40% de la population mondiale est myope, ce qui représente 2,6 milliards de personnes dans le monde dont 26,8 millions en France. Parmi eux, 5 à 10% présentent des myopies fortes pouvant entraîner des complications et mener à la cécité. Les ophtalmologues s’inquiètent de l‘augmentation du nombre de cas de myopies au fil des années associée à un âge d’apparition de plus en plus précoce. En Europe, la prévalence de la myopie pourrait passer de 33% en 2020 à 50% en 2050. Un travail d’éducation médicale est donc à engager.

D’autant plus que des traitements et des moyens de prévention existent afin de ralentir la progression de la myopie. Les collyres à base d’atropine et les lunettes de vues avec verres freinateurs (ou leur équivalent en lentilles) sont des stratégies qui pourraient être efficaces. Des études cliniques complémentaires sur le long terme sont à envisager. Une solution chirurgicale peut être proposée en vue d’améliorer le confort des patients en corrigeant la myopie mais n’élimine pas les risques associés aux myopies fortes. La fondation Rothschild a annoncé la création d’un Institut de la myopie pathologique d’ici 2023. Il servira de centre de référence en termes de recherche, de prise en charge médicale et de formation.

Des solutions préventives simples permettent de limiter l’apparition de la myopie chez l’enfant. Privilégier les activités en extérieur, réduire les activités prolongées sollicitant la vision de près et réaliser des dépistages réguliers permettront de réduire les risques de myopie et, le cas échéant, de les prendre en charge le plus tôt possible.

Alexia F., Docteure en Neurosciences

Sources

– Bientôt tous myopes ? Que faire face au « MYOPIE BOOM » ? fo-rothschild.fr. Consulté le 8 février 2022.
– Dossier de pressse. Bientôt tous myopes ? Que faire face au « myopie boom » ?. o-rothschild.fr. Consulté le 8 février 2022.

Leave A Comment

2 × 2 =