« J’ai toujours cru que j’étais mon mental, et ce corps aussi… » – Antoine Del Bello – Ostéopathe et kinésiologue au coeur de Shawinigan, en Mauricie | Thierry Payet

Traduction libre de paroles tirées de la chanson “Imogen” (Nick Mulvey) qui passa les premières fois dans “le beurre” mais qu’après quelques fois, résonna fortement & profondément.

Je me suis retrouvé à me murmurer ces paroles, comme si j’essayais de les comprendre. En quelques mots, elle anéantit une préconception facile & superficielle de ce qui est véhiculé au quotidien, partout, tout le temps, et ce, depuis longtemps.

«  I always thought that I was my mind, and this body too… »
« J’ai toujours cru que j’étais mon mental, et ce corps aussi… »

En quelques
mots, cette phrase soulève un élément si simple, mais ô combien
percutant : et si nous n’étions pas
notre mental, ni notre corps … si nous étions bien plus, en fait?

Notre corps nous sert de temple, de véhicule. Notre mental nous permet une cognition et un nous positionne comme conducteur de ce « véhicule ».

Les états modifiés de consciences  (EMC) tels qu’observé en hypnose, le rêve, les expériences sous-substances X,Y,Z (médications, plantes, etc), le coma, les états méditatifs, etc … sont tous des situations bien documentées où le corps et le mental peuvent réussir à se dissoudre laissant place à la possible réalisation que nous sommes au delà du ce corps & de ce mental …

Je ne me prononce pas sur ce qui nous sommes. C’est une « vérité » qui restera toujours teintée par nos bagages personnels, notre culture & société … mais il y a un élément d’universalité à la réponse qui est indéniable. Alors à vous de choisir le bon mot, pour vous. Ce mot changera peu être avec les années, mais son essence restera.

«  I always thought that I was my mind, and this body too… »
« J’ai toujours cru que j’étais mon mental, et ce corps aussi… »

Des paroles qui laisse place à réflexion, et nous donne la chance reconsidérer notre perception de soi, du je et du moi.

Leave A Comment

4 × deux =