Drainage : indication et surveillance

Drainage : définition, indication et surveillance | Thierry Payet

Technique permettant l’évacuation provisoire de substances liquidiennes vers l’extérieur de l’organisme, le mode de drainage et le type de drain utilisé varient en fonction de la cavité à drainer.

Quels sont les différents types de drainage ? Leurs indications ? Quelle surveillance est nécessaire ? Quand retirer un drain ?

Médicalib vous en dit plus à ce sujet.

Créez et renouvelez votre patientèle grâce aux demandes de soins Medicalib. Recevez directement sur votre téléphone des demandes de soins situées dans votre zone de tournée

JE – Drainage : de quoi parle-t-on ?

UN – Définition

Le drainage d’une plaie chirurgicale consiste à faciliter temporairement l’évacuation de substances liquidiennes septiques ou aseptiques (sang, lymphe, pus, sérosités…)  vers l’extérieur de l’organisme ou à éviter la reconstitution d’une collection anormale.

Placé dans un orifice naturel (vessie, plèvre…) ou dans une cavité néoforméeinfectieuse ou traumatique (abcès, plaie…) le drain va permettre une aspiration continue du liquide en vue de limiter le risque de surinfection et de favoriser la cicatrisation. Le mode de drainage et le type de drain choisi (lame de caoutchouc,  mèche…) dépendront de la cavité à drainer.

B- Les indications

Le drainage est notamment indiqué dans les cas suivants :

  • prévention contre les hématomes et les surinfections secondaires
  • revascularisation des plans superficiels
  • évacuation d’une collection (sang, pus, …)
  • aide à la cicatrisation
  • réduction de l’inconfort et de la douleur
  • prévention d’une accumulation d’air dans une cavité virtuelle

C- Différents types de drainage

DRAINAGE PASSIF

Le drainage passif “se contente d’utiliser les différences de pression existant entre la cavité concernée et l’extérieur.[1]”

L’écoulement de la collection se fait sans aspirationgrâce à la différence de pression existant entre l’intérieur et l’extérieur du corps.

  • Drainage passif par déclive ou gravité : pesanteur et pression interne des viscères favorisent l’évacuation des sécrétions. La pression étant plus importante dans la cavité corporelle, le liquide s’évacue donc vers l’extérieur du corps. [2]
  • Drainage par capillarité : l’utilisation d’un textile absorbant facilite l’évacuation des sérosités et favorise la cicatrisation (rôle hémostatique).

DRAINAGE ACTIF

Le drainage actif est réalisé à l’aide d’un système d’aspiration externe (pompe) dont la dépression est contrôlée afin de ne pas générer de lésion tissulaire.

Bon à savoir Le système de drainage doit être :
Perméable, jerréversible (l’écoulement ne doit pas remonter), C’ESTréservoir, dans éclive (plus bas que le patient) et Stérile

II- Quels dispositifs médicaux pour le drainage ?

Il existe différents dispositifs : lames, drains tubulaires, drains aspiratifs, mèches, …

Nous avons retenu pour vous quelques exemples :

UN – Drainage passif

LAMES

LES INDICATIONS *abcès parties molles, myosites, ulcère
*chirurgie du colon et du rectum (au choix du chirurgien)
*chirurgie biliaire
PARTICULARITÉS Deux types de lames :
*Lame en caoutchouc ondulée Facile
*Boiteux multitubulaire siliconée

L’ablation totale est souvent envisagée entre J4-J8.

MÈCHE D’ALGINATE [3]

LES INDICATIONS Type de plaies :
*plaie exsudative et/ou hémorragique
*plaie ulcéreuse
CONTRE INDICATIONS JAMAIS sur des plaies sèches
PARTICULARITÉS *drainage passif par capillarité
*se transforme en gel humide au contact des sécrétions
*permet la détersion et active la coagulation
PRÉCONISATIONS *humidification du pansement au sérum physiologique pour faciliter le retrait de compresse, et l’introduction d’une mèche
*changement quotidien de pansement si plaie très exsudative

MÈCHE D’HYDRO FIBRE

LES INDICATIONS plaie très exsudative : escarre, ulcère
CONTRE INDICATIONS JAMAIS sur plaie sèche, plaie infectée, ou plaie diabétique
PARTICULARITÉS *Mèche constituée de carboxyméthylcellulose
*Très forte capacité d’absorption

CRINS DE FLORENCE® [4]

LES INDICATIONS *plaie avec décollement des parties molles (cuir chevelu par exemple)
*drainage filiforme :  faisceau de fibres de crin agissant par capillarité. Il sert à drainer les sutures cutanées
PARTICULARITÉS *faisceaux de fils de nylon
*très peu utilisé à ce jour

B- Drainage actif

DRAIN DE JOST-REDON® [5]

LES INDICATIONS *Après intervention chirurgicale : prévention de complications postopératoires (drainage des sécrétions : transfert des substances résiduelles à l’extérieur du corps)
*Utilisé en cas de décollement important
*Détection et prévention des risques d’infections
*En cas d’occlusion pour donner une nouvelle issue aux écoulements naturels.
PARTICULARITÉS *Tuyau souple percé à divers endroits et relié à un flacon permettant le stockage du liquide.
*Aspiration douce et permanente des sécrétions
*S’utilise autant pour le drainage actif (système aspiratif) que pour le drainage passif (système en déclivité).
*Accélère la cicatrisation
*En général, 24 heures suffisent comme délai avant d’envisager l’ablation du drain de Redon.
PRÉCONISATIONS *l’aspiration diminue au fur et à mesure que le flacon se remplit.
*attention au siphonnage : vérifier à chaque passage le maintien de l’aspiration selon les consignes du chirurgien
*ablation : reste à la décision du médecin. Soumis à une prescription médicale, la réalisation de cet acte va dépendre notamment du protocole défini ainsi que de de la diminution ou disparition de l’écoulement.
Vidéo : Ablation d’un redon

MANOVAC® ou JACKSON PRATT® [6]

LES INDICATIONS Eviter la formation d’une collection de liquide (sang, lymphe) :
*dans les tissus sous-cutanés
*dans l’espace épidural
PARTICULARITÉS *système de drainage stérile réutilisable pour un même patient, après vidange du récipient lorsqu’il est plein ou lorsque le vide d’air n’est plus suffisant.
*permet une aspiration continue dans les tissus sous-cutanés.

Complétez votre activité grâce à Medicalib. Recevez directement sur votre téléphone des demandes de soins concernant de nouveaux patients, situés dans votre secteur d’intervention.

Cliquez ici pour recevoir des demandes de soins

III- Surveillance

Une surveillance s’impose. Cette surveillance est basée notamment sur :

  • l’aspect des collections et état de l’orifice : risque infectieux
  • la quantité des sécrétions : risque hémorragique
  • le contrôle régulier du système d’aspiration : débit des sécrétions, efficacité et perméabilité du drainage, installation du patient
  • l’évaluation de la douleur ressentie par le patient : tolérance du drainage, …

Art R.4311-5 : « Dans le cadre de son rôle propre , l’infirmier(e) accomplit les actes ou dispense les soins suivants, visant à identifier les risques et assurer le confort et la sécurité de la personne et de son environnement et comprenant son information et celle de son entourage […] Alinéa 36 : surveillance des cathéters, sondes ou drains »

Art R.4311-7 : «l ’ infirmier(e) est habilité à pratiquer les actes suivants, soit en application d’une prescription médicale qui sauf urgence, est écrite, quantitative, datée et signée, soit en application d’un protocole écrit, quantitatif, qualitatif préalablement établit, daté et signé par un médecin. Alinéa 13 : renouvellement et ablation des pansements médicamenteux, des systèmes de tamponnement et de drainage, à l’exception des drains pleuraux et médiastinaux»

IV- Drainage : cotation applicable par l’IDEL

Désignation Cotation
Surveillance de drain de Redon et/ ou retrait postopératoire de drain
Cotation dans la limite de deux séances à partir du retour à
domicile.

NB : Les séances de surveillance postopératoire et de surveillance de cathéter périnerveux ne sont pas cumulables entre elles.

AMI 2.8

Medicalib travaille jour après jour afin de vous offrir un service de qualité.

Notre mission : faciliter votre quotidien d’infirmier ou d’infirmière libéral(e) en vous proposant des solutions adaptées et des articles utiles à l’exercice de votre pratique professionnelle.

Notre site internet permet aux patients de prendre facilement rendez-vous avec une infirmière libérale disponible près de leurs domiciles.

Notre plateforme nous permet de vous accompagner dans le développement de votre patientèle et dans l’optimisation de votre tournée.

Pour plus d’informations sur Medicalib, rendez-vous sur notre site!

Sources :

  • [1] Le drainage – Université Médicale Virtuelle Francophone – Support de cours 2008-2009
  • [2] Les différents drains rencontrés en chirurgie – Réussir infirmière – MAJ 7 octobre 2019
  • [3] Prise en charge d’une plaie chronique aux urgences – Protocole R.E.N.A.U. plaies chroniques – Centre hospitalier Annecy-Genevois – MAJ février 2020
  • [4] Crins de Florence aseptiques TUTO Gros – Lille, Association du Musée Hospitalier
  • [5] Drain de Redon : présentation, rôle et usages – Information hospitalière – MAJ 22 avril 2021
  • [6] Système de drainage des plaies et pansements spécifiques – Hôpitaux universitaires Genève – MAJ juin 2015
  • Drainages et processus traumatiques – IFSI Dijon CHU – octobre 2019

Leave A Comment

trois × cinq =