Cet article, destiné au grand public, reflète l’état des connaissances sur le sujet traité à sa date de mise à jour. Il n’a pas vocation à se substituer aux recommandations et préconisations de votre médecin ou de votre pharmacien.


Avec l’arrivée du printemps, les allergies saisonnières apparaissent. Le rhume des foins se caractérise par les symptômes suivants : le nez qui coule, la gorge qui gratte et les yeux rouges.
La rhinite allergique saisonnière, plus connue sous le nom de « rhume des foins », est une réaction allergique causée par l’exposition aux pollens.

Actuellement, environ 30% des adultes et 20% des enfants souffrent d’allergies au pollen, soit le double de ce qu’il y avait il y a 20 ans.

I- Qu’est- ce que le rhume des foins ?

Le rhume des foinségalement connu sous le nom de « rhinite allergique saisonnière », est une réaction allergique qui survient généralement en réponse à la présence de pollen dans l’air.

Les pollens les plus courants qui déclenchent le rhume des foins sont ceux produits par les arbres, les herbes et les fleurs pendant la saison de floraison, généralement au printemps et en été. Les symptômes peuvent varier en intensité en fonction de la quantité de pollen dans l’air et de la sensibilité individuelle de la personne aux allergènes.

L’allergie au pollen provoque une inflammation qui commence localement dans le nez et se propage souvent aux yeux, ce qui est appelé rhinite ou rhino-conjonctivite. Cette inflammation peut également affecter le pharynx, le larynx, les bronches, et ainsi de suite.

II- Quels sont les symptômes ?

Les symptômes de la rhinite allergique saisonnière comprennent des éternuements, un écoulement nasal, des démangeaisons nasales, des picotements dans la gorge ou les yeux, des yeux larmoyants et rouges, ainsi que des maux de tête et de la fatigue.

Les allergies respiratoires peuvent se manifester sous forme de rhinite allergique ou d’asthme allergique. Ces deux conditions sont souvent liées, car 80% des asthmatiques ont également une rhinite allergiqueet 20% des personnes atteintes de rhinite allergique sont également asthmatiques.

La rhinite est dite intermittent si elle dure moins de 4 semaines. Elle est dite persistante si elle dure plus de 4 semaines consécutives.

Bon à savoir Ces exemples ne sont pas exhaustifs, il existe de nombreux autres dispositifs de soutien pour les professionnels de santé.
Il est important que les professionnels connaissent ces ressources pour pouvoir demander de l’aide en cas de besoin.

Pour se soigner du rhume des foins, il n’existe malheureusement pas de traitement pour le stopper complètement. Voici quelques gestes simples à adopter pour réduire les symptômes du rhume des foins :

  • La première chose à faire est de s’éloigner de la substance allergénique si cela est possible;
  • Pour réduire les risques allergiques à la maison, il est conseillé d’aérer de 10 minutes tôt le matin ou tard le soir;
  • Pour éviter les complications bactériennes, il est important de se moucher régulièrement si vous avez le nez qui coule ou bouché;
  • Pour amplifier les symptômes d’allergieséviter le contact la fumée de tabacqui est un irritant;
  • Pour débarrasser des pollens, il est conseillé de changer de vêtements régulièrement et de prendre une douche dès l’arrivée à la maison;
Bon à savoir Le traitement ne sera pas le même pour soigner un rhume d’origine virale qu’un rhume des foins.

IV- Quand demander l’aide d’un professionnel de santé ?

Si les gestes simples du quotidien ne suffisent pas à réduire les symptômes du rhume des foins, il est important de consulter un professionnel de santé. Voici les étapes à suivre :

  • Si les symptômes sont légers, demandez conseil à votre pharmacien pour des médicaments en vente libre;
  • Si votre qualité de vie est affectée ou si des complications surviennent, consultez votre médecin traitant pour un traitement adapté.
  • Si les symptômes persistent malgré le traitement ou si vous présentez des symptômes d’asthme allergique ou de sinusite récurrente, un allergologue peut aider à identifier l’origine de l’allergie et proposer un traitement adapté.