pieds de bébé

Comment chausser les bébés – Caroline Zumbihl, Osteopathe Montpellier | Thierry Payet

On craque tous pour les petons de nos tout petits. Les marques de chaussures d’enfant l’ont d’ailleurs bien compris en nous proposant une variété de modèles infinie de chaussons, chaussures, bottines et autres tennis version minis.

Mais choisir une chaussure n’est pas aussi anodin que d’enfiler un t-shirt, les pieds jouent un rôle primordial dans de nombreux domaines : posture, équilibre, motricité, proprioception (ressentir précisément  la position de son corps dans l’espace), etc… Il est donc important que ces petits pieds soient libres de grandir sans contrainte tout en étant protégés.

 

Ce qu’on disait avant (et que certains disent toujours) :

On le voit sur nos photos de famille, les bébés étaient très vites chaussés de bottines en cuir à lacet, montantes et très rigides. Les partisans de ce type de chaussures expliquent que le pied d’un enfant est fragile, qu’il faut maintenir la cheville avec des chaussures montantes fermement lacées. Les chaussures auraient donc non seulement un rôle de protection, mais aussi celui de « tuteur » du pied afin que celui-ci grandisse correctement.

 

Dans mon métier d’ostéopathe ce n’est pas cette image là que nous avons de la croissance et du développement de l’humain. Je ne résiste pas à vous offrir ce morceau de dialogue entre deux ostéopathes, Alain Cassourra et Alain Roques, issu du très bon livre « L’énergie, l’émotion, la pensée au bout des doigts » d’A. Cassourra :

Il faut bien comprendre qu’on ne corrige pas la posture, on la libère…
-Donc libérer la posture, c’est libérer le crâne, le bassin, les pieds, l’occlusion et les chaînes musculaires.
– Oui. Si on veut… Avant tout c’est l’opposé de la démarche classique, celle où l’on force, où l’on corrige.

De même que l’ostéopathe ne remet pas les os en place, mais aide le corps à retrouver sa juste posture, une bonne chaussure ne devrait pas avoir un rôle de contrainte sur le développement du pied.

Laissez moi vous proposer les alternatives suivantes.

 

Avant la marche puis le plus souvent possible :

Laissons nos enfants marcher pieds nus! Rien de mieux pour qu’ils puissent développer leur musculature et leur équilibre à leur rythme.

Marcher pied nu permet de développer les récepteurs sensitifs du pied qui gèrent aussi bien les informations superficielles (température, rugosité du sol…) que profondes (équilibre, posture générale).  Ainsi votre bébé sera totalement libre de découvrir ses capacités motrices sans entraves, d’autant plus si vous vous inspirez des principes de la motricité libre.

Si vous éprouvez le besoin de protéger les pieds de bébé du froid ou du soleil vous pouvez lui mettre des chaussettes antidérapantes ou des chaussons en cuir souple comme les modèles ci-dessous. Ils offrent une protection au pied de l’enfant tout en leur laissant une entière liberté de mouvement.

pieds de bébé
Nus, en chaussons souples ou en chaussette, les pieds sont de première importance pour appréhender le monde

Une fois que votre enfant marche vous aurez besoin d’une « vraie » paire de chaussures pour aller crapahuter à l’extérieur, mais laissez-le pieds nus ou en chaussons souples le plus souvent possible quand le lieu le permet.

Avec un peu de chance il gardera cette habitude toute sa vie ! A tout âge, quoi de mieux que de sentir l’herbe fraîche ou le sable chaud sous ses pieds ? En plus d’être bon pour votre corps, c’est bon pour le moral !

 

 Après les premiers pas :

Une fois que l’enfant marche régulièrement, il devient vite nécessaire d’investir dans une paire de chaussures pour affronter les graviers, le bitume et le sol irrégulier des ballades en forêt.

Jusqu’à trois ans les os du pied de l’enfant n’ont pas fini de se solidifier, il convient donc de ne pas trop le comprimer dans une chaussure trop rigide. La semelle doit être solide mais souple (on peut plier la chaussure sans forcer comme le ferait un pied à la marche), la chaussure peut être légèrement montante mais ne doit pas comprimer les malléoles (les 2 boules osseuses de part et d’autres de la cheville).

bébé faisant ses premiers pas
Des chaussures à semelle en cuir souples mais résistantes, adaptées aux premières escapades de ce tout nouveau marcheur

 

Un impératif : pas de voûte plantaire

Les enfants ont visuellement les pieds plats jusqu’à environ 4 ans. En réalité la voûte plantaire est comblée par un coussinet graisseux. Si on y ajoute une semelle avec voûte plantaire, on y risque d’écraser l’arche osseuse et de provoquer artificiellement des problèmes de pieds et de posture dans le futur.

Il n’y a donc pas lieu de poser un diagnostic de pied plat avant l’âge de trois, quatre ans.

A noter que l’Union Française pour la Santé du Pied, regroupement de podologues, recommande pour les enfants plus grands d’éviter le plus longtemps possible les chaussures à voûte plantaire, où d’en prendre avec la voûte la moins épaisse possible.

bébé marche bien
Pour sa marche bien assurée, bébé porte des chaussures plus résistantes, à semelles en caoutchouc souples mais solides.

 

Pour résumé et à tout âge, l’idéal est de laisser suffisamment de liberté de mouvement au pied afin de travailler sa musculature et sa capacité d’adaptation, tout en lui offrant une protection appropriée à chaque activité.

 

Sources :

Site de l’UFSP, Union Française pour la Santé du Pied : http://www.sante-du-pied.org/les-conseils-du-podologue.html 

Conseils d’un cabinet de podologues : http://www.pedicurepodologue-olagnier.com/la-podologie/podologue-pour-enfant/faq-podologue-pour-enfant/

http://www.petitspasdegeant.com : grand choix de chaussures et chaussons souples adaptés à chaque étape de motricité des enfants.

Photos : merci à mon déjà grand bout’d’chou d’avoir joyeusement illustré cet article !

 

 

Edit du 01/04/2015 :

Voici une photo que je trouve parlante pour justifier le fait de ne PAS faire porter des anciennes chaussures à un autre enfant.

chaussures usées par un enfant de un an
chaussures usées par un enfant entre ses onzièmes et quinzièmes mois

 

Ce sont les chaussures d’hiver de mon fils après 4 mois d’utilisation.

Il a, comme beaucoup de bambins, un pied plat valgus physiologique, c’est-à-dire pour faire simple qu’il a les pieds affaissés sur l’arche interne. Cet état s’améliore au fur et à mesure des mois, surtout grâce à beaucoup de marche pieds nus qui renforce sa musculation fine.
Sur la photo, l’usure des chaussures est impressionnante non ? Il serait évidemment déconseillé de faire porter ces chaussures à un autre enfant.

On ne peut prendre des chaussures d’occasion que si elles sont en parfait état, autrement dit très peu portés, des chaussures habillées mises pour une grande occasion par exemple.

Leave A Comment

17 − onze =