Santé sur le net

Cancer du poumon chez les femmes en forte augmentation | Thierry Payet

Le cancer du poumon est le troisième cancer le plus fréquent en France, à l’origine de plus de 30 000 décès chaque année. Si les hommes étaient auparavant les plus touchés, les dernières données épidémiologiques révèlent que le cancer du poumon chez les femmes augmente de manière exponentielle sur les vingt dernières années. Détails.

Cancer du poumon chez les femmes

Cancer du poumon chez les femmes

Le cancer du poumon est un cancer fréquent, dont l’incidence depuis des années tend à stagner chez les hommes, mais à augmenter chez les femmes. Diagnostiqué en moyenne vers l’âge de 68-69 ans, le taux de survie à 5 ans reste médiocre, malgré de récents progrès dans le dépistage et la prise en charge des patients.

Depuis 1990, les données collectées par l’Institut National du Cancer (INCA) mettent en évidence que l’incidence comme la mortalité stagnent voire diminuent chez l’homme. Chez la femme au contraire, l’incidence augmente de même que la mortalité. Tous les dix ans depuis 2000, le Collège des Pneumologues des Hôpitaux Généraux mène une étude épidémiologique observationnelle multicentrique, afin d’évaluer l’évolution des nouveaux cas de cancer bronchique primitif.

Un suivi épidémiologique tous les dix ans

Récemment, les pneumologues ont publié les résultats du troisième volet de cette étude, menée sur 8998 patients inclus tout au long de l’année 2020 et ayant été suivis pour un cancer bronchique primitif dans l’un des 82 centres hospitaliers ayant participé à l’étude. Des résultats qu’ils ont pu comparer avec les données collectées lors des études de 2000 et 2010. En 2000 et 2010, respectivement 5667 et 7051 patients de 137 et 104 centres avaient été inclus.

Premier constat des chercheurs entre les trois volets de l’étude, l’âge des patients diagnostiqués pour un cancer du poumon tend à augmenter entre 2000 et 2020, avec un âge moyen au diagnostic de 67,8 ans en 2020 contre 64,3 ans en 2000. Majoritairement, les cancers étaient diagnostiqués au stade IV (cancer du poumon avec métastases, de pronostic souvent sombre) et étaient sur le plan histologique des adénocarcinomes. Entre 2000 et 2020, les progrès dans le dépistage ont permis la recherche des mutations génétiques associées au cancer du poumon, une recherche effectuée pour plus de la moitié des patients en 2020, contre seulement 30 % des patients en 2010.

Cibler les femmes dans les messages de santé publique

Mais l’information capitale à retenir de ces trois volets d’étude est l’augmentation importante de l’incidence du cancer du poumon chez les femmes. En 2000, elles ne représentaient que 16 % des nouveaux cas de cancer bronchique primitif, un chiffre qui est passé en 2020 à presque 35 %. Les femmes sont donc aujourd’hui deux fois plus touchées qu’en 2000 par un cancer du poumon. Et chez les patients de moins de 50 ans, la proportion de femmes atteint 41 %.

Comme chez les hommes, le tabagisme reste l’une des principales causes de cancer bronchique, même si la proportion de non-fumeurs tend à augmenter au fil des années (7,2 % en 2000, 10,9 % en 2010 et 12,6 % en 2020). Cette tendance à l’augmentation de l’incidence du cancer du poumon chez les femmes serait donc liée à l’augmentation du tabagisme au sein de la population féminine. Certains médecins craignent une véritable explosion des cancers pulmonaires féminins dans les prochaines années. Ces données ont été présentées dans le cadre du Congrès de Pneumologie de Langue Française, qui se déroulait du 21 au 23 janvier 2022, et pourraient être à l’origine de messages de santé publique spécifiquement destinés aux femmes.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources

– Vingt ans d’épidémiologie des cancers broncho-pulmonaires diagnostiqués dans les hôpitaux non-universitaires français, l’étude KBP-2020-CPHG comparée aux éditions 2000 et 2010. sciencedirect.com. Consulté le 22 janvier 2022.
– Le cancer du poumon. e-cancer.fr. Consulté le 22 janvier 2022.
Estelle B.

Pharmacienne
Spécialiste de l’information médicale et de l’éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l’environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Leave A Comment

seize − dix =