une femme présentant des douleurs de machoire sur un terrain de bruxisme

Bruxisme : l’accompagnement de l’ostéopathe | Thierry Payet

Vous vous surprenez à serrer les dents durant la journée, vous ressentez des douleurs au niveau des mâchoires le matin au réveil, votre conjoint vous fait la réflexion que vous grincez les dents la nuit, vous avez l’impression que la forme de vos dents change… : il est possible que vous fassiez du bruxisme.
Qu’est ce que le bruxisme ? Quelle est l’action de l’ostéopathe dans la prise en charge du bruxisme ?

une femme présentant des douleurs de machoire sur un terrain de bruxisme

Le bruxisme correspond au serrement et grincement des dents

En cas de contact dentaire prolongé (supérieur à 20 minutes par jour), de serrement et de grincement des dents on parle de bruxisme.

Le bruxisme excessif et prolongé peut avoir des conséquences sur la dentition et les articulations de la mâchoire.

Dans certains cas le bruxisme peut être positif : il présente une fonction calmante et permet de stimuler la sortie des dents de l’enfant, il augmente les capacités d’attention, et enfin augmente la force du sportif.

D’où provient le bruxisme ?

Le bruxisme est principalement une conséquence d’un stress positif ou négatif.

Il peut être augmenté par l’alcool, le café, les drogues (cocaïnes, LSD…)

Les conséquences du bruxisme sont multiples

Le bruxisme peut entrainer une usure de l’émail dentaire et une compression des articulations de la mâchoire (ATM) et des morsures à l’intérieur des joues.

De plus, il peut être avoir des conséquences sur l’occlusion en entrainant un inconfort lorsque les dents sont en contact, une fatigue des muscles de la mâchoire et des bâillements difficiles.

Si le corps n’arrive pas à compenser correctement le bruxisme, des douleurs aux mâchoires peuvent apparaitre (ADAM).

Enfin, le bruxisme favorise les pathologies musculaires. En effet, il peut être la source d’hypertonie musculaire cervicale ou globalement sur tout un côté du corps.

Test de respiration permettant de mettre en évidence un bruxisme :

Le test est simple :
Il consiste à se tenir relâché et à effectuer plusieurs inspirations et expirations jusqu’à obtenir une respiration stable.
Tout en poursuivant les inspirations et expirations : serrez les dents.

La respiration est-elle plus difficile ? Plus facile ?
En cas de bruxisme chronique, lorsque les dents sont serrées la respiration est en général plus facile.
Dans le cas contraire, si la respiration est plus difficile, le test et négatif.

Le traitement du bruxisme :

La prise en charge du bruxisme est pluridisciplinaire.

Le dentiste fabrique une gouttière qui permet de limiter le contact dento-dentaire et ainsi limiter l’usure dentaire.
La gouttière mandibulaire (gouttière sur les dents du bas) est conseillée car elle permet de respecter la position de la langue. Elle est en générale portée la nuit, sur une durée de 3 à 6 mois.

traitement du bruxisme par une gouttière

En parallèle du port nocturne de la gouttière l’ostéopathe agit sur le bruxisme et ses conséquences.

De plus, dans les cas chroniques l’acupuncture, l’injection d’acide ou l’hypnose peuvent être conseillés.

La prise en charge de l’ostéopathe en cas de bruxisme :

traitement par l'ostéopathe d'une femme présentant un bruxisme

Dans le cadre de bruxisme l’ostéopathe accompagne son patient en parallèle des gouttières.

Comment travaille l’ostéopathe en cas de bruxisme ?

L’ostéopathe vérifie la mobilité globale du corps puis la mobilité de la cavité buccale afin de détecter les zones pouvant être à liées au bruxisme. Son but est de comprendre pourquoi le bruxisme s’est installé et quelles zones l’entretiennent.

En cas de bruxisme sur quelles zones l’ostéopathe agit-il ?

Par des manipulations douces l’ostéopathe travaille sur les articulations de la mâchoire, les os de la mâchoire et les muscles masticateurs. Il travaille également sur l’ensemble du triangle supérieur : les clavicules, la cage thoracique, les épaules et les cervicales.
Enfin, le traitement de l’ostéopathe peut comporter des manipulations sur les zones en rapport avec le bruxisme : le tendon central, le diaphragme, le bassin…

Combien de séances chez l’ostéopathe sont nécessaires pour diminuer le bruxisme ?

Le nombre de séances nécessaire pour avoir une diminution significative du bruxisme peut varier en fonction de sa prise en charge et de l’importance du bruxisme. Elle nécessite au moins d’une à trois séance.
Dès la première consultation, l’ostéopathe apporte un relâchement de la mâchoire et un soulagement. Chaque consultation doivent être espacées deux semaines.

Pour toutes questions concernant le bruxisme n’hésitez pas à contacter votre ostéopathe à Paris :

Pour toutes questions vous pouvez contacter Mathilde Locqueville, ostéopathe à Paris, au 07 69 03 41 41. Vous pouvez également prendre rendez-vous directement sur Doctolib.

Leave A Comment

2 − un =