Asthme : l’intérêt de la prévention ostéopathique - Blog Santé Ostéodispo

Asthme : l’intérêt de la prévention ostéopathique – Blog Santé Ostéodispo | Thierry Payet

Asthme : l’ostéopathie, une méthode naturelle et efficace pour prévenir les symptômes

L’asthme est une maladie respiratoire de plus en plus fréquente qui se manifeste sous forme de crises. Alors, la personne éprouve des difficultés à respirer, s’essouffle, et a une respiration sifflante. Cette affection touche plus de 3,5 millions de personnes en France, et provoque 1 300 décès par an. C’est pourquoi cette maladie chronique par son ampleur quantitative, et les risques qu’elle entraîne demande une prévention efficace.  Il n’existe à ce jour, aucun traitement qui permet de la faire disparaître. C’est la raison pour laquelle de nombreuses personnes se tournent vers les médecines alternatives. L’ostéopathie offre aux asthmatiques une bonne prévention naturelle. Décryptage !

Asthme : qu’est-ce que c’est ?

L’asthme est une pathologie inflammatoire chronique des bronches associant plusieurs processus. Ces derniers se traduisent par une inflammation locale et un épaississement des parois bronchiques accompagnés d’une formation de mucus et une bronchoconstriction.

Dans une situation de crise asthmatique, les bronches du fait de leur hyperréactivité entraînent une difficulté à respirer. La ventilation des alvéoles par l’oxygène n’est pas suffisante.  Ce qui provoque une hypoxie

(Manque d’oxygène) qui se traduit par une difficulté respiratoire et un essoufflement.

Il existe plusieurs formes d’asthme :

  • saisonnier : dont les crises sont rapprochées, à une certaine période de l’année.
  • allergique provoqué par les antigènes, par les pollens etc.
  • médicamenteux provoqué par certains médicaments comme l’aspirine,
  • par effort
  • du nourrisson

Asthme : quelles sont les causes ?

Les causes de l’asthme allergique sont dues à de nombreux allergènes comme les pollens, les acariens, certains animaux (chats, chiens, chevaux) et certains environnements poussiéreux ou confinés.

Par ailleurs, certains professionnels développent un asthme en raison des produits qu’ils manipulent au quotidien. Ainsi, par exemple, beaucoup de boulangers développent un asthme en raison de leur contact avec la farine.

Les causes de l’asthme non allergique sont provoquées par de nombreux facteurs qui engendrent une réaction. Il peut s’agir du froid, de l’humidité, du stress, de la fatigue, de fortes odeurs, de certains produits voire d’un effort physique (asthme d’effort).

Cependant, comme d’autres maladies chroniques, d’autres facteurs génétiques et /ou environnementaux sont à l’origine de l’asthme.

Il faut citer la consommation de tabac active ou passive, et la pollution environnementale avec ses particules fines polluantes.

Asthme : quels sont les symptômes ?

Une crise d’asthme se manifeste variablement par les symptômes suivants :

  • une respiration difficile,
  • un sifflement dans la poitrine à l’expiration (on parle de sibilants),
  • une oppression,
  • une toux.
  • à l’inspiration, la région au-dessus des clavicules se creuse.

Parfois d’autres signes peuvent se manifester comme :

  • une fatigue plus ou moins intense,
  • le souffle court,
  • une hypoxie avec une cyanose (couleur bleutée) des lobes des oreilles, des lèvres, des ongles,
  • une tachycardie.

Ces symptômes sont la marque d’une accentuation de la crise asthmatique.

Par ailleurs, l’observation clinique nous indique que la crise d’asthme peut être de courte durée. Après cette dernière, le patient ne manifeste plus aucun signe du trouble.

D’autre part, il est fréquent que les gênes respiratoires accompagnées de toux se manifestent durant la nuit.

Enfin, il ne faut pas occulter le nombre de patients qui sous-estiment cette pathologie. Dans le doute, il ne faut pas hésiter à consulter un pneumologue pour s’assurer qu’on n’est pas atteint de troubles asthmatiques.

Asthme : comment le traiter ?

Il n’existe à ce jour, aucun traitement qui permet de faire disparaître l’asthme.

En situation de crise, le traitement le plus connu est le bronchodilatateur (exemple : Ventoline). Ce dernier va atténuer les effets de la crise.

En fait, ce traitement a une action sur votre inflammation pulmonaire des voies respiratoires. Mais, le bronchodilatateur n’a aucun effet sur la mobilité de votre cage et colonne thoracique, qui joue un rôle vital dans votre mécanisme de respiration.

De plus, pour les personnes sujettes aux crises d’asthme, il faut respecter un mode de vie hygiéno-diététique. Il s’agit de ne pas s’exposer aux produits allergènes, procéder à un sevrage tabagique, voire changer de profession…

En outre, la pratique d’une activité sportive régulière est vivement conseillée.

Enfin, pour les personnes asthmatiques, l’ostéopathie est particulièrement indiquée comme méthode naturelle de prévention.

Asthme : l’intérêt de l’ostéopathie

cyphose-dos

Il faut rappeler que si vous êtes en pleine crise d’asthme, utiliser votre inhalateur et si besoin faites appel aux urgences médicales.

Dans le domaine de la prévention, et non du traitement, notre osteo disponible à domicile ou en cabinet va avoir les objectifs suivants. Il devra réduire les tensions musculaires et tissulaires; améliorer l’ampliation thoracique et la capacité respiratoire, soulager les douleurs thoraciques et d’équilibrer la sphère crânienne.

Notons par ailleurs que ces troubles musculo-squelettiques de la respiration ne sont pas clairement traités par les traitements médicamenteux.

Grâce à une multitude d’outils thérapeutiques, des techniques douces et adaptées, notre ostéopathe en urgence à Paris, à Lyon, à Marseille, ou à Bordeaux va améliorer la qualité respiration de son patient de manière significative. Les techniques ostéopathiques vont porter sur :

Un travail sur le diaphragme

Notre ostéopathe va s’intéresser à votre diaphragme.

Le diaphragme est le muscle le plus puissant du corps et c’est grâce à sa contraction que s’effectue l’entrée de l’air dans les poumons et à son relâchement que nous aurons le rejet de ce même air vers l’extérieur. Or le principal obstacle au bon fonctionnement du diaphragme (alternance de contraction/relâchement) est dû à la présence du foie, l’organe le plus volumineux du corps, qui est suspendu sous les deux tiers droits du diaphragme. Souple quand l’organisme est en bonne santé, sa densité peut augmenter en cas d’insuffisance fonctionnelle et limiter ainsi l’amplitude du diaphragme. L’augmentation de la densité du foie crée une traction sous la coupole diaphragmatique droite qui entraîne une rotation de la cage thoracique (postériorité [recul] de l’hémi-thorax droit et une antériorité de l’épaule gauche). Rappelons que le diaphragme s’attache sur tout le pourtour interne et inférieur des côtes.

Le déplacement anatomique de l’épaule augmente la tension des muscles qui relient l’épaule aux vertèbres cervicales et principalement les scalènes. Or, les scalènes sont justement les muscles respiratoires accessoires qui sont sollicités lorsque l’amplitude du diaphragme est mécaniquement limitée.

Un travail sur le foie

Le foie est un organe omnipotent qui intervient dans toutes les fonctions du corps humain. Il est donc normal qu’il soit en cause dans les crises d’asthme, ce qui suppose de  prendre en considération dans tous les traitements, les facteurs susceptibles de conduire à une insuffisance hépatique.

Augmentation de l’acidité dans l’organisme dû au mauvais fonctionnement du foie :

L’augmentation de la densité d’un foie s’observe lorsqu’il se charge de graisses. Quand le foie est gras, on parle en médecine de stéatose. Le foie stocke les réserves de glucose, source énergétique de nos cellules. En cas d’insuffisance, au lieu de libérer le glucose dans le sang, il le transforme en graisse.

Cette transformation produit une augmentation de l’acidité dans l’organisme qui est naturellement éliminée par les reins (l’urine), la peau (la sueur) et les poumons (gaz carbonique). Les acides carboniques se transforment en gaz carbonique et en eau. Ils représentent 90 % de la source d’acide dans le corps, ce qui met en évidence le rôle permanent des poumons pour réguler l’équilibre acido-basique de l’organisme. Ainsi, un mauvais métabolisme pour cause d’insuffisance hépatique, produirait une surproduction d’acide qui porterait atteinte au bon fonctionnement des poumons.

Les résultats sont moins rapides chez ceux qui digèrent mal le lait et chez les végétariens, car les acides volatiles proviennent essentiellement de la transformation des protéines végétales et du lait.

Un travail sur la posture

Un travail sur votre posture pourra aussi avoir un effet non négligeable sur votre asthme. En effet, votre respiration peut être la cause de nombreuses douleurs, notamment localisées au niveau de votre dos.

Tous les os et muscles sont testés et soignés : notamment votre bassin, vos abdominaux, vos côtes, vos cervicales, votre crâne.

Des douleurs à la palpation au niveau de la neuvième vertèbre dorsale confirment également l’origine hépatique. Ces douleurs sont en fait la projection de la tension du diaphragme sur les côtes qui se transmet dans le dos sur l’articulation vertébrale.

C’est un véritable cercle vicieux, car la tension du diaphragme comprime une grosse artère venant du cœur qui distribue le sang dans la partie inférieure du corps. Or c’est justement le foie qui nécessite le plus grand apport de sang.

De plus, les ganglions neurovégétatifs sympathiques qui, à l’instar d’un transformateur, contrôlent l’influx nerveux qui commande le foie, sont comprimés au niveau de la neuvième vertèbre dorsale. Mal vascularisé et mal innervé, ses fonctions sont insuffisantes pour assurer le bon métabolisme et produisent de l’acide.

Cette lésion mécanique est toujours associée à un déséquilibre du bassin. L’explication est la suivante :

Le bassin est en équilibre grâce à deux haubans musculaires qui partent des hanches pour s’attacher sur la colonne vertébrale lombaire. La localisation du foie et du duodénum, partie du tube digestif où les aliments sont digérés par les enzymes, est à droite de l’abdomen. Leur dysfonctionnement crée des tensions anatomiques dans l’abdomen qui compriment la branche artérielle qui distribue le sang au hauban musculaire qui stabilise la hanche droite.

En définitive, le traitement ostéopathique va permettre une amélioration de la capacité respiratoire, une diminution voire une suppression des symptômes et une sensation de bien-être du patient.

Par ailleurs, il est important de rappeler que l’efficacité de l’ostéopathie, ne  se mesure pas à la disparition de votre asthme, mais à la diminution de la répétition et de l’intensité de ce dernier.

C’est pourquoi avoir recours à l’ostéopathie en guise de mesure préventive permettra aux personnes asthmatiques de mieux vivre avec cette affection.

Faites appel à nos ostéopathes à domicile ou en  cabinet !

Si vous êtes asthmatique, faites appel à nos sos ostéopathes à domicile et cabinet ! Ils vous aideront à diminuer et prévenir les crises. Moins de crise asthmatique améliorera la qualité de votre vie.

Leave A Comment

4 × trois =