13 janvier, journée nationale de l’hypersensibilité

13 janvier, journée nationale de l’hypersensibilité | Thierry Payet

Selon les estimations, environ 20 % de la population mondiale serait hypersensible émotionnellement. Que se cache-t-il derrière cette hypersensibilité émotionnelle ? Une fragilité ou une sensibilité différente aux émotions ? Pour mieux sensibiliser sur cette question, chaque 13 janvier est consacré en France à la journée nationale de l’hypersensibilité.

Qu’est-ce que l’hypersensibilité ?

L’hypersensibilité émotionnelle, encore appelée le haut potentiel émotionnel (HPE), concernerait une personne sur cinq dans le monde. Autant dire que le phénomène est loin d’être rare. Mais de quoi s’agit-il ? L’hypersensibilité n’est pas une maladie, pas un problème de santé, pas un trouble psychologique. Elle définit un tempérament marqué par :

  • Une sensibilité accrue aux bruits et à la lumière ;
  • Une forte réactivité aux émotions positives, comme négatives ;
  • Un traitement cognitif des données sensorielles plus profond.

Selon les cultures et les sociétés, l’hypersensibilité est décrite comme un atout ou comme un défaut. Pourtant, l’hypersensibilité ne doit pas être perçue comme une faiblesse, mais plutôt comme une force. En tout cas, les personnes concernées doivent accepter leur tempérament et l’intégrer à leur fonctionnement quotidien.

Du Haut Potentiel Emotionnel (HPE) au Haut Potentiel Intellectuel (HPI)

Dans la vie quotidienne, le sujet hypersensible peut avoir tendance à se montrer plus indécis que les autres. Il évalue toutes les possibilités d’une situation avant de réussir à prendre une décision. Il se pose beaucoup de questions sur différents sujets, et peut avoir du mal à évoluer dans des environnements très stimulants sur le plan sensoriel : environnements bruyants, avec des lumières vives, ou des stimulations multiples.

L’hypersensibilité n’apparaît pas toujours dans les premières années de la vie, mais peut survenir plus tardsouvent après un événement particulier. Il est aussi possible que l’hypersensibilité disparaisse au fur et à mesure des années, notamment en fonction des expériences de vie vécues. Les spécialistes distinguent deux types d’hypersensibilité :

  • L’hypersensibilité classique qui peut évoluer vers une forme d’isolement
  • L’hypersensibilité empathique marquée par une empathie exacerbée et une grande sociabilité.

Dans certains cas, l’hypersensibilité est associée au Haut Potentiel Intellectuel (HPI).

Une journée nationale consacrée à l’hypersensibilité

La journée nationale de l’hypersensibilité est née en France en 2019suite à la pétition lancée par Saverio Tomasella et adressée à Madame Brigitte Macron. L’objectif de cette journée est de sensibiliser les professionnels de l’éducation, du secteur médico-social et les professionnels de santé sur l’hypersensibilité, ses caractéristiques et ses conséquences. Il est en effet capital que les hypersensibles trouvent leur place à l’école, au lycée, dans les universités et dans l’entreprise.

Si l’hypersensibilité n’est pas une maladie, des solutions peuvent être apportées lorsque l’hypersensibilité impacte trop fortement le quotidien dans les difficultés à gérer les émotions. La thérapie cognitivo-comportementale ou la thérapie interpersonnelle peuvent fournir des clés aux hypersensibles pour mieux gérer différentes situations de la vie quotidienne et évoluer ainsi plus sereinement dans leur environnement personnel et professionnel. Les techniques de relaxation (yoga, sophrologie, hypnose) peuvent également être un plus.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources

– Tout savoir sur l’hypersensibilité émotionnelle. livi.fr. Dernière mise à jour le: 24 déc. 2021. Consulté le 4 janvier 2023.

Leave A Comment

dix − trois =